Éclairages spirituels

Le mouvement des EDC propose un chemin de conversion et d’approfondissement de la foi chrétienne. Les membres des EDC puisent dans la  prière, la lecture de la parole de Dieu et l’éclairage spirituel de la tradition chrétienne et du partage.

Les documents proposés ci-dessous sont issus du travail des commissions et groupes de travail du mouvement , du contenu de la revue Dirigeants chrétiens, de contributions de conseillers spirituels du mouvement et des équipes qui ont partagé leurs réflexions.

 

Sommaire

    L’un des rôles du conseiller spirituel est de recueillir et résumer les idées et jalons semés par certains, d’aider à discerner la présence cachée du Seigneur dans nos échanges. Ayant une vision moins « proche du terrain » que les membres de l’équipe, il aide aussi à poser les justes questions, à éviter que l’on « instrumentalise » les textes de l’Écriture ou que, au contraire, la discussion ne tombe dans une exégèse stérile.

    Tous les membres sont invités à apporter leur propre contribution.

    Apporter une contribution

    Si vous aussi, vous voulez apportez une contribution,  nous vous invitons à remplir le formulaire ci-dessous. Merci.

    Eclairages spirituels
    5207
    Le billet du conseiller spirituel national : De la peur à l’élan missionnaire

    Au matin de Pâques, grande a été la stupeur des femmes et des apôtres de ne plus trouver le signe de la fin d’une histoire. L’absence du corps allait les empêcher de faire leur deuil […]

    4433
    Les 7 questionnements du dirigeant chrétien

    Un groupe de travail des EDC a élaboré en 2010-2011 ce document qui propose 7 questions posées au dirigeant chrétien de notre temps.

    4288
    Extrait du Premier livre de Samuel commenté

    Commentaire du Premier livre de Samuel 16, 1, 6-8 et 11-13

    2811
    Relecture théologique : le souci de tous et de l’ensemble

    Le souci du bien commun est ordonné au souverain Bien et c’est bien de Dieu dont il s’agit quand nous nous efforçons d’adopter des attitudes justes dans le rapport aux biens terrestres et dans les relations socio-économiques.

    2307
    Bible : Le bien commun, un concept transcendant

    Le bien commun est une notion qui peut facilement être aplatie et vidée de sa substance. On la confond parfois avec l’intérêt général. Pire encore, on réduit le bien à la matérialité : le bien commun serait par exemple l’eau ou l’air. La Bible nous aide à en découvrir le sens plénier.

    2521
    Doctrine sociale de l’Eglise : bien commun et Trinité

    Selon saint Thomas d’Aquin, la finalité ultime du bien commun est la « réalisation des inclinations les plus élevées de l’homme tendant à sa perfection », c’est-à-dire tendant à être conforme à sa ressemblance avec Dieu, dans le cadre d’un bien commun universel qui est celui de la création toute entière.

    2341
    Bien commun et transcendance

    La compréhension du bien commun peut facilement rester horizontale et être vidée de sa substance. La Bible nous aide à en découvrir le sens profond.

    2331
    Du Jardin d’Eden à la Jérusalem céleste (commentaire de la Genèse)

    S’il est un cadre propice et emblématique du bien commun dans la Bible, c’est bien le jardin d’Eden : ce lieu primordial où Dieu plaça l’homme comme gardien et cultivateur n’est pas seulement « bien commun » au sens où il est donné en commun à Adam et Eve, comme un bien matériel où nos premiers parents vivaient en harmonie avec Dieu et la nature.

    2256
    Prendre soin de la communauté : la règle d’or (Evangile de Matthieu commenté)

    La règle d’or est parfois comprise comme une « éthique de la réciprocité ». Mais dans la bouche de Jésus elle prend un sens beaucoup plus fort : elle est une invitation à la bienveillance qui est une forme d’imitation de Dieu lui-même (Lc 6,36). Le précepte évidemment ne s’applique pas à Dieu qui n’a besoin de rien ; il est pour les hommes comme un guide de bienveillance, de providence.

    1973
    Le modèle du serviteur qui fait le bien pour tous

    S’ils sont chrétiens, les hommes et les femmes qui prétendent à l’exercice d’une responsabilité publique d’autorité et de gouvernance collégiale, et d’autres qui conduisent les entreprises, ou sont appelés à collaborer à leur direction, savent qu’ils doivent inscrire leur engagement dans une dimension de service.

    1574
    La subsidiarité dans l’Évangile de Luc

    La subsidiarité fait toujours grandir : elle est au service des personnes. Jésus laisse les disciples se débrouiller pour résoudre le problème qu’ils ont eux-mêmes identifié. Il intervient dans ce qu’ils sont incapables de faire, et c’est là qu’apparaît la dimension de « subside ».

    1194
    Subsidiarité et prière

    Chacun peut prier où, quand et comment il veut, dans sa chambre, en famille, en groupe, dans les transports, dans la louange, la demande, l’oraison, avec la liturgie ou la prière des heures… 
Il y a donc autonomie de l’homme en prière.


    896
    Actes des apôtres 6, 1-15

    LIVRE DES ACTES DES APÔTRES 01 En ces jours-là, comme le nombre des disciples augmentait, les frères de langue grecque récriminèrent contre ceux de langue hébraïque, parce que les veuves de leur groupe étaient désavantagées […]

    843
    Exode 18, 13-27

    13 Or, le lendemain, Moïse siégea pour rendre la justice au peuple, et le peuple resta devant Moïse du matin jusqu’au soir. 14 Le beau-père de Moïse vit tout ce que celui-ci faisait pour le […]

    1983
    Première épitre de saint Paul aux Corinthiens 12, 7-11

    Première épitre de saint Paul aux Corinthiens 12, 7-11 « A chacun la manifestation de l’Esprit est donnée en vue du bien commun. A l’un, c’est un discours de sagesse qui est donne par l’Esprit ; […]

    1979
    « Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés » : Evangile commenté

    L’Évangile de Jean est une lumière fulgurante sur bien commun ; il en éclaire non les modalités concrètes mais l’intention.

    2304
    Mais que fait Dieu ?

    Le cœur des EDC bat au rythme des rencontres en équipe, quand vérité et liberté se rencontrent. De bonnes pratiques de relecture permettent à chacun de revisiter quelques semaines trépidantes. Comment ressaisir ces événements, ces rencontres, ces décisions ? La clé du bien commun nous décentre…

    1032
    La subsidiarité ne serait-elle pas le sommet du management intelligent ?

    La subsidiarité ne serait-elle pas le sommet du management intelligent ? C’est bien ce qui ressort de ce numéro de la revue Dirigeants Chrétiens. Essayons de comprendre pourquoi. La théologie nous enseigne combien Dieu, le premier, respecte infiniment la liberté et la souveraineté de ses créatures : il patiente, il soutient mais sans contraindre, sans jamais s’imposer avec dureté ou par intrusion. Il sollicite et avise, il conseille et laisse à l’homme l’initiative d’entreprendre dans le sens du bien ; mieux encore, il l’oriente vers la vie : « Choisis donc la vie » dit Dieu, par l’intermédiaire de son prophète Moïse, à un peuple qui hélas a bien souvent choisi des impasses (Dt 30,19)

    3814
    Réflexion spirituelle : vivre de la Providence

    Pour un dirigeant, qui est formé à anticiper, à prévoir et à sécuriser, est-il possible et raisonnable de coopérer avec Dieu, en le laissant agir afin qu’il exprime sa volonté ?