Actualité des EDC

« Comment contribuer à la transformation synodale de l’Eglise en tant que dirigeants chrétiens ? » : conférence et ateliers au Bureau régional Provence-Alpes-Corse-Côte d’Azur-Monaco du 4 mai 2022

Publié le 17/06/2022

« Comment contribuer à la transformation synodale de l’Eglise en tant que dirigeants chrétiens ? » : conférence et ateliers au Bureau régional PACCAM du 4 mai

(Méthode synodale appropriée par différentes équipes EDC)

SYNODE SUR LA SYNODALITE☀️

Le contexte de l’Eglise :
● Les synodes dans l’Eglise : Après les synodes sur l’Amazonie ou le discernement vocationnel des jeunes, le Synode sur la synodalité veut proposer une démarche d’Eglise.
● Rapport de la CIASE : publié le 5 octobre 2022,
● Démographie des prêtres : en baisse vertigineuse ce qui crée des problèmes d’organisation complexes.
15 000 prêtres en France en 2015, contre 30 000 en 1995.

Poser un contexte de collaboration pour pouvoir faire bouger les lignes :
● Identifier les représentations que l’on se fait de l’Eglise avant d’identifier les : Pour faire bouger l’Eglise, il faut comprendre comment fonctionne l’organisation que l’on a en face.
● Les termes de « management » ou de « leadership » créent des raidissements dans le clergé, car « l’Eglise n’est pas à manager ».
● Le principe d’obéissance dans l’Eglise est complexe.
> Bien que l’on pense très vite aux règles relationnelles qu’il faudrait mettre en place, il existe une sagesse dans le principe d’obéissance de l’Eglise.
● Les prêtres pensent qu’il n’y a pas à s’occuper de soi, parce qu’on est « tout donnés »
> De nombreux prêtres se retrouvent en burn-out car ils s’interdisent de prendre le temps, de faire du sport ou de se partager des
==> Il faut créer un contexte sécurisé, en posant les règles de cadre relationnel. Se mettre d’accord sur : la confidentialité, la parité, le tutoiement/vouvoiement…
==> Il faut être solide sur son professionnalisme et humble sur son peu de connaissance de l’organisation que l’on a en face.
● Travailler à créer la parité dans les relations
● Réfléchir aux possibilités que nous laisse l’organisation très hiérarchique de l’Eglise, qui nous laisse pourtant très libres.
Remarque : Quand on désobéit, qu’on tente des choses un peu à la marge, cela prend du temps avant de d’être recardé.
● Repenser la place des femmes > Dans ce contexte de transformation, il est vrai que les femmes apportent beaucoup aux prêtres – si tant est qu’elle peuvent agir sans renier leur féminité.
Par exemple quand une femme questionne un prêtre sur sa manière de prendre soin de lui.

 

DEBRIEF DE L’ATELIER🗣
Ce qui ressort

Equipe 1
1 / Présenter le mouvement EDC dans les lieux de culte « Eglise, connais-tu tes patrons ? »
2/ Créer un module de « formation à l’accueil », à destination des paroissiens

Equipe 2
1/ Proposer le modèle EDC « échange entre pairs » à l’Eglise
2/ Accueillir les prêtres dans la vie civile : vis-ma-vie de patron, en stage découverte dans nos entreprises.
3/ Formation humaine des prêtres :
4/ Marketplace banque de compétences EDC

Equipe 3
1/ Initier nos membres EDC à la relation « à parité »
2/ Proposer des moments de détente (sport, bar) aux pertes
3/ Proposer des initiatives de vulgarisation
4/ Former les agents pastoraux

 

Liste exhaustive d’initiatives :
● Initier les membres EDC à la notion de « parité avec le clergé »
● Proposer des atelier « échange entre pairs » aux prêtres
● Proposer une journée d’immersion à nos pasteurs dans nos entreprises #Tuestoiaussiunpatron #Partaged’egalàégal #Ons’apportemutuellement
● Créer une banque de compétences EDC (Excel a envoyer à nos curés pour qu’ils puissent solliciter les EDC sur des besoins spécifiques)
● Proposer des moments de détente à nos prêtres (sport, bar…)
● Proposer des initiatives de vulgarisation & en faire la promotion (la messe pour les nuls, parcours « LaudatoSi simplifié »…)

 

Comment faire pour que toutes ces initiatives ne marchent pas ?
● Aller voir l’évêque
● Etre surs de nous, se prendre au sérieux
● Oublier nos propositions
● Procrastiner (se trouver toutes les raisons de ne pas faire)
● Vouloir tout faire, ne pas faire d’axe ou en choisir qu’un seul
● Faire un plan
● Vouloir faire mieux
● Créer une commission
● Vouloir faire seul
● Ne pas prier, ne pas être dans la volonté du Seigner
● Garder ça pour nous
● Viser la production, le résultat
● Se prendre au sérieux

 

Conditions de réussite :
● Prendre l’initiative
● Aller voir les paroisses
● Inviter l’évêque
● Avoir une posture humble, de questionnement envers de que l’on fait
● Avoir confiance
● Avoir un CR de notre réunion SYNTHETIQUE et de DECISION
● Agir : identifier le PPP (premier petit pas concret)
● S’en remettre à l’Esprit Saint
● Trouver des partenaires pour co-construire le projet initié
● Prioriser/séquencer nos objectifs SMART
● En parler
● Prier ensemble
● Lâcher prise sur le résultat
● Prendre du temps gratuit avec les prêtres #convivialité
> Boire des bières, faire des foots…
● Prendre du plaisir à ce que l’on fait, vivre ce chantier dans la joie

 

Du coup ?
Il faut partir du terrain, pour lancer une dynamique régionale … !
« Comment les EDC aident concrètement l’Eglise » ?
Dans un premier temps …
Lors de notre prochaine réunion d’équipe, organiser une vraie consultation méthodique !
● Présenter à son équipe l’intention du BR « Comment les EDC peuvent aider concrètement l’Eglise » ?
● Demander à l’équipe « De quoi avons-nous envie ? »
1 – Brainstorming
2 – Présenter les 10 initiatives identifiées et ajouter celles de l’équipe
3 – Voter pour prioriser les initiatives qui nous parlent le +
● Définir le PPP de chaque équipe
● Le Président d’Equipe envoie à tous les membres du BR : son PPP

 

Puis, dans un deuxième temps, si le mouvement prend…
● Trouver un titre au programme régional
● Créer une équipe projet au niveau régional
● Définir une RoadMap d’expérimentations régionales
● Garder le président d’équipe soit contacté directement et de vive voix.