Actualités

Partager sur :

L'accès à l'emploi et la sortie de la pauvreté

22 février 2024 Repères chrétiens
Vue 89 fois

L’accès à l’emploi mérite d’être traité de façon spécifique car il conditionne souvent le reste de la vie sociale ou personnelle. Ainsi que nous le rappelle le pape François : « Le véritable objectif à atteindre n’est pas un “revenu pour
tous”, mais le “travail pour tous” ! Car sans travail, sans travail pour tous, il n’y aura pas de dignité pour tous » (Discours de Gênes du 27 mai 2017).

 

Or, il faut bien reconnaitre que les discriminations à l’embauche envers les plus « petits », plus fragiles, différents, moins qualifiés, moins éduqués, mal logés ou très loin des lieux d’activité sont réelles.

 

L’absence de travail disqualifie rapidement un jeune qui se trouve alors sans ressources (pas d’accès au RSA avant 25 ans) et peut perdre espoir de s’en sortir dignement. Aider un jeune dans cette situation en lui offrant un emploi est un véritable investissement* Favorisant sa stabilité, y compris familiale elle fait de lui un contributeur à part entière à la société !

 

D’autres initiatives prennent à bras-le-corps la question des grandes pauvretés. Ainsi, les « Territoires zéro chômeur de longue durée (Site : www.tzcld.fr.) » proposent des emplois en CDI sur des travaux « utiles » à la collectivité qui ne sont pas pris en charge comme l’entretien des espaces. Ce travail correspondant aux souhaits et aux compétences des personnes privées d’emploi leur offre un revenu stable permettant l’accès à un logement et à une vie digne. L’impact sur les territoires est sensible par les travaux réalisés par ces personnes mais aussi et surtout par l’amélioration de
l’ambiance.


Dans le même esprit et pour la même cause, le Secours Catholique préconise « la mise en œuvre d’une politique de confiance reposant sur quatre piliers :

  • Un référent unique de l’accompagnement social,
  • Des contrats spécifiques d’activité permettant à la personne d’être en activité et de contribuer par son travail à la vie collective,
  • La mobilisation du compte personnel de formation ou
    d’activité pour renforcer les compétences
  • La garantie d’un niveau de ressources pour une vie
    digne, notamment pour les jeunes ».

Comme chrétien, nous sommes tous invités à prendre soin de nos frères. La rencontre est souvent l’occasion de se faire le « prochain » de son frère et de changer notre regard sur les plus pauvres. Ne pas se mettre « au-dessus d’eux » mais « être avec eux », c’est accepter de recevoir.

 

* Cf le Manifeste pour une première embauche. En 2011, les EDC et, au-delà, des entrepreneurs de bonne volonté en 2011 se sont mobilisés pour offrir des premiers emplois en CDI à des jeunes. Cf. https://www.lesedc.org/
actu/edc-engagement-premiere-embauche-jeunes/




J'aime

Aucun commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.