Actualités

Partager sur :

Les EDC se joignent à la semaine de prière pour l’unité des Chrétiens 2022

18 janvier 2022 Actu nationale
Vue 13 fois

Du 18 au 25 janvier, les différentes églises chrétiennes prient pour que leur unité s'accomplisse. L’œcuménisme répond à la prière du Christ « que tous soient Un ... afin que le monde croie que Tu m’as envoyé » (Jean 17,21).

« Nous avons vu son astre à l’Orient et nous sommes venus lui rendre hommage » (Mt 2,2)

C’est au Conseil des Églises du Moyen-Orient qu’il a été demandé de choisir et d’élaborer le thème de la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens 2022. La pandémie mondiale de COVID-19, la crise économique qu’elle a générée, et l’échec des structures politiques, économiques et sociales à protéger les plus faibles et les plus vulnérables, ont fait ressortir que tous ont besoin d’une lumière qui brille dans les ténèbres. L’étoile qui resplendissait au Levant, au Moyen-Orient, il y a deux mille ans, nous invite encore à nous rendre auprès de la crèche, là où le Christ est né. Elle nous conduit vers le lieu où l’Esprit de Dieu est vivant et agit, vers la réalité de notre baptême et vers la conversion du cœur. Mais la prière authentique se vérifie toujours dans l’engagement et la créativité qui ne manquent jamais lorsqu’on se met sous la motion de l’Esprit.

Des textes pour s'inspirer

🙏 Découvrez ici 👉 toutes les ressources pour guider votre prière au cours de cette semaine  On peut aussi se redire chaque jour cette petite prière inspirée de celle de l'abbé Couturier, missionnaire de l'unité, composée par la communauté du Chemin-Neuf

Seigneur Jésus, qui a prié pour que tous soient un, nous te prions pour l'unité des chrétiens, telle que tu la veux, par les moyens que tu veux. Que ton Esprit nous donne d'éprouver la souffrance de la séparation, de voir notre péché, et d'espérer au-delà de toute espérance. Amen.


Une image pour être émerveillé 

Cette icône, offerte par le pape Paul VI au patriarche de Constantinople Athénagoras 1er, le 5 janvier 1964, commémorait la levée des excommunications mutuelles de 1054 des évêques de Rome (apôtre Pierre) et de Constantinople (apôtre André). Ces deux frères martyrs sont à l'origine de deux églises chrétiennes : cette icône symbolise leurs réconciliations. De caractères et personnalités différentes, Pierre (Simon) et André ont tous les deux été profondément touchés par le Christ au point de le suivre et de donner leur vie pour la gloire de Dieu.



J'aime

Aucun commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.