Dossier revue

Dirigeants chrétiens n°87 – L’oecuménisme vécu aux EDC

Publié le 16/01/2018

L’œcuménisme vécu aux EDC

« L’œcuménisme est inscrit dans l’ADN des EDC », affirmait un dirigeant rencontré pour ce dossier. Quelle joie de voir que le défi que nous lance l’œcuménisme est vécu aux EDC dans le dialogue et le rapprochement entre les différentes communautés chrétiennes ! Entrepreneurs et dirigeants chrétiens – orthodoxes, protestants ou catholiques – témoignent ici de ce qu’ils vivent en équipe, en région ou aux assises nationales. Sans faire fi des différences ou des difficultés, ils montrent que les chrétiens doivent cheminer unis et que l’unique chemin d’unité, c’est le chemin de Jésus-Christ.


Entretien croisé

Au sein des EDC, l’œcuménisme est une richesse pour la vie de foi des dirigeants. Dominique de La Vallée Poussin, diacre catholique, et Lionel Brenac, membre protestant du mouvement, échangent sur le respect des sensibilités de chacun, la Pensée sociale chrétienne, la place de la Parole de Dieu et la prière commune. Extraits.


Témoignage

L’œcuménisme est une richesse, qui se vit dans l’ouverture fraternelle au mystère de l’unité

J’accompagne une équipe EDC depuis trois ans maintenant. Elle est marquée par une mixité confessionnelle, avant avec un couple de protestants puis, il y a plus d’un an, avec un orthodoxe libanais et son épouse maronite, que je reçois comme un véritable cadeau puisque nous sommes peu nombreux en France ! Les autres membres sont catholiques. Chacun vient aux EDC avec sa sensibilité et son charisme propre, et c’est aussi un chemin de conversion. Je viens également avec ce que je suis en tant que croyant bien sûr, enraciné dans ma tradition ecclésiale, et en tant qu’homme. Dans notre région, certains des membres sont plus attirés par les valeurs de la foi chrétienne, d’autres aspirent à s’engager au service de la communauté ecclésiale ou de la cité, d’autres encore ont un besoin profond de spiritualité, mais tous nous nous retrouvons autour de l’essentiel : unifier notre vie quotidienne, en entreprise, en famille, et notre foi en Dieu. Pour nous, l’œcuménisme est une richesse, elle se vit dans l’ouverture fraternelle au mystère de l’unité. Mystère qui fonde notre foi en Dieu, un en trois personnes, par Jésus-Christ qui a prié « pour qu’ils soient un » ( Jn 17, 11).

Propos recueillis par A.W. pour la revue Dirigeants Chrétiens

Reportage dans une équipe

Marc Becker est directeur de l’entreprise Schaeffler France à Haguenau à 35 km de Strasbourg. Président de l’équipe EDC Alsace du Nord, il nous présente ses 12 équipiers, tous des hommes, aux deux tiers protestants. Rencontre avec une équipe qui vit l’œcuménisme, à travers notamment la présence de ses deux conseillers spirituels, le père Bernard Senelle et le pasteur Daniel Bernhardt.

Photographie ©Marc Larchet

Relecture théologique

(…) Chacun a une place à tenir et tous les membres en ont besoin, même s’ils ne le perçoivent pas. Catholiques, évangéliques, orthodoxes, protestants, il n’y a pas, dans l’Église du Christ, les bons ou les mauvais membres. L’accueil de l’autre est toujours une chance ! Il est, elle est, ce frère ou cette sœur que le Seigneur me donne pour éclairer mon incomplétude et pour élargir l’espace de ma vie et de ma foi. (…)

Pasteur Guillaume de Clermont, président du Conseil régional de l’Église protestante unie de France – Région Ouest et conseiller spirituel de l’équipe EDC Tours 2.

Billet du conseiller spirituel national

La polychromie de l’unité

Parmi les cinq impératifs œcuméniques mis en évidence, la déclaration Du conflit à la communion insiste sur la nécessité de « se laisser transformer par la rencontre de l’autre, et par un témoignage de foi des uns à l’égard des autres ».

La polychromie de l’unité