Assises Nationales des EDC – Le Havre 2022

  • 334 jour(s)
  • 1 heure(s)
  • 0 minute(s)
du 18 au 20 mars , 64 Quai de la Réunion Le havre

 ★ SAVE THE DATE 

ASSISES NATIONALES des EDC

LES DOCKS – LE HAVRE – du 18 au 20 mars 2022.

Ouverture des inscriptions en Novembre 2021


Les Assises Nationales des EDC rassemblent une fois tous les deux ans plus de 2000 dirigeants d’entreprise. Elles sont un moment privilégié de réflexion, d’interpellation et d’écoute mais également de fraternité et de prière sur un thème issu de la réalité et des problématiques de l’entreprise et de notre société.

Elles accueillent de nombreux témoins, experts économiques, chefs d’entreprises, dirigeants, religieux et représentants politiques. Les précédentes éditions ont eu lieu :

  • Lyon en 2012 : « Entreprendre en espérance » à la Cité internationale
  • Nantes en 2014 : « Décideurs en vérité » à la Cité des congrès
  • Lille en 2016 : « Dirigeant et dérangeant » au Zenith et Grand Palais
  • Strasbourg en 2018 : « Oser pour une foi(s) – Vous serez mes témoins » au Palais de la musique et des congrès
  • Montpellier en 2020 : « Entreprenons pour la maison commune » au Corum (annulées en raison du Covid)

Les assises se dérouleront du 18 au 20 mars 2022, du vendredi matin au samedi soir aux Docks du Havre, le dimanche matin, autour de la cathédrale pour un temps de célébration.


Quel thème succèdera à « Entreprenons pour la maison commune ? » 

Il sera dévoilé en juin prochain.

En attendant, nous vous proposons de découvrir la feuille de route proposée par Philippe Royer, et sur laquelle nos équipes de préparation des Assises travaillent déjà pour vous proposer une réflexion (« la Smartfeuille ») et un programme qui détonne (« la Démarche »)

★★

« Nous vivons dans un monde en mutation. Tous les secteurs d’activité sont télescopés par les enjeux du digital, de la technologie, des changements sociétaux et environnementaux. La pandémie n’en est qu’un accélérateur qui pose les questions du sens, de la mort, du progrès…

Notre société ne peut poursuivre un modèle qui amène quelques centaines de personnes à être toujours plus riches en laissant des millions de personnes toujours plus pauvres. Notre société est profondément fracturée (Gilets jaunes, fracture des territoires, archipélisation d’une culture qui devient des cultures…)

Nous sommes entrés dans la fin d’un cycle qui va nous amener dans la période 2021 à 2030 à vivre des phases de chaos mais aussi des phases d’émergence. Vouloir nier cette réalité, nous amènerait à se laisser embarquer dans une logique mortifère. Cette période génère naturellement des peurs et des attitudes anxiogènes. Le réflexe est d’essayer de bâtir des murs pour préserver le passé et nos acquis matériels. Or cela conduit à une impasse.

Dans ce contexte, une très grande majorité à conscience qu’il faut changer et faire émerger un nouveau paradigme. Il est temps de se lever, de se mettre ne route et de réveiller l’indifférence des bons pour entreprendre nos vies. Il y a trop de commentateurs du monde et cela s’accentue avec les réseaux sociaux mais il n’y a pas assez d’acteurs qui unifient leur vie pour faire ce qu’ils disent.

Notre problème, c’est que nous voudrions que ce soit les autres qui changent (Les politiques, l’Europe…) mais le monde ne changera que quand chacun décidera d’être acteur de cette émergence en prenant conscience qu’ancré dans l’Espérance nous devons nous-même changer.

Quant à nous, dirigeants chrétiens, comme tous les êtres humains, nous avons le choix entre la mort et la vie. (Deutéronome). Sois nous nous laissons guider par les bruits du monde et nos désirs court terme, sois nous aspirons à la vie et nous relevons les défis qui se proposent à nous en 2022.

Dieu nous a créé gratuitement. En revanche, il a choisi de nous laisser libre de le suivre et de viser ou non la vie éternelle. Dieu le Père créateur compte sur les baptisés et tous les hommes et femmes de bonne volonté pour co-créer avec eux un monde.

Remplis de l’Espérance chrétienne et forts des contenus sur la Pensée sociale chrétienne, il nous revient de nous laisser guider par l’Esprit Saint à la suite du Christ rédempteur. Nous devons réveiller en nous le désir de Sainteté présent en chacun de nous mais qui doit germer et se développer. Pour cela, il faut se désarmer et laisser l’ES tenir son rôle sanctificateur. Cela néc