Dossier revue

Dirigeants chrétiens n° 86 – Partager ? La destination universelle des biens

Publié le 23/10/2017

Partager ? La destination universelle des biens

Que peut bien signifier la destination universelle des biens pour un dirigeant aux commandes de l’entreprise ? Faire fructifier les biens de la Création, certes, mais en s’employant à ce que tous en aient l’usage. Que ces biens, naturels comme l’air ou l’eau ou encore créées par l’homme, aient une destination universelle. Quelle belle mission pour l’entrepreneur ou pour le dirigeant de cultiver une vision de l’économie faite pour servir, tout particulièrement les plus pauvres. Rencontre avec des dirigeants qui essaient de réaliser un monde plus juste et plus solidaire.

 

 


Entretien croisé

Anouk Grevin et François Pouzeratte échangent sur leur vision de destination universelle des biens. Ils évoquent la juste répartition des profits, la gratuité dans l’entreprise, le rôle de l’État, sans oublier l’engagement.


Témoignage

Construire un projet centré sur le partage,l’entraide et la confiance

J’ai été très marqué par mon passage chez les scouts, une vraie école de vie, et c’est d’ailleurs après un camp scout en Croatie que j’ai décidé de lancer ma start-up, avec un fonctionnement et des valeurs proches de celles que j’y avais reçues. Partage des tâches, écarts de salaires limités de 1 à 7, etc. J’avais besoin de construire un projet centré sur le partage, l’entraide et la confiance. Un projet chrétien en quelque sorte. Je me suis complètement reconnu dans les discussions qu’on a pu avoir en équipe EDC autour de la destination universelle des biens. Car c’est bien ça le projet de la plateforme : rendre l’accessibilité aux objets à tous et notamment aux plus démunis en leur permettant d’emprunter des biens gratuitement. Pour en finir avec cette aberrante production illimitée sur une planète aux ressources limitées, proposer une alternative à la société de consommation et recréer du lien social en faisant en sorte que les gens se rencontrent dans une relation totalement démonétisée.

Propos recueillis par A.W. pour la revue Dirigeants Chrétiens

 

Reportage en entreprise

Rencontre avec Frédéric Gautier, membre des EDC Rouen depuis dix ans et entrepreneur à la double activité : exploitant agricole et dirigeant d’un magasin spécialisé dans le négoce de textile et de matériaux de construction. Enseigne qu’il a créée avec son associé après la liquidation des filatures, afin de maintenir une activité sur ce site industriel.

Photographie ©Gautier Demouveaux

Relecture théologique

S’ouvrir à l’universel

(…) Le chrétien est un homme et une femme toujours ouvert à l’universel, portant le nom de chrétien, portant donc avec lui le Christ qui s’est donné pour le salut de toute l’humanité. Le salut est à l’oeuvre quand chacun peut subvenir aux besoins essentiels pour vivre, que ces biens soient matériels, relationnels ou encore spirituels. À l’heure des tentations de repli communautaires, il n’est peut-être pas inopportun de renouveler en nous cette ouverture à l’universel dans l’utilisation que nous faisons des biens individuels et collectifs. L’entreprise peut devenir elle-même une communauté ouverte à l’universel. (…)

Père Marc Fassier, prêtre du diocèse de Saint-Denis-en-France et conseiller spirituel de l’équipe EDC Roissy-Paris-Nord.

Billet du conseiller spirituel national

Que nous à légué Jésus

Le chrétien a une mission : permettre autant qu’il peut que les biens, les talents dont il dispose concourent à faire le bien autour de lui.

Que nous a légué Jésus ?