Retour sur la Retraite régionale à Valpré samedi 23 janvier 2021 en Auvergne-Rhône-Alpes

Cet événement est passé

le 23 janvier 2021 , 1 rue chalin ecully

Retour & Témoignage de Marie Davienne-Kanni, membre d’équipe de Grenoble

Samedi 23 Janvier se sont réunis à Valpré (Lyon) plus de 40 entrepreneurs et dirigeants d’entreprise de la région Auvergne-Rhône-Alpes pour réfléchir à la simplicité.

“Chaque jour d’un même cœur, ils fréquentaient assidûment le Temple, ils rompaient le pain dans les maisons, ils prenaient leurs repas avec allégresse et simplicité de coeur”. C’est cette phrase qui a été le fil rouge de la journée préalablement programmée à Taizé. Conditions sanitaires oblige, la retraite s’est passée au centre de Valpré. La communauté de Taizé était bien présente, par les chants qui ont rythmé les temps de prières et l’intervention de Frère Luc. Il a parlé de la simplicité lors d’un topo le matin, en s’arrêtant sur la joie du chercheur qui trouve un trésor, joie qui unifie le coeur. La simplicité là, est moteur, chemin pour garder le trésor et continuer à vivre. Zachée aussi peut aider à comprendre ce qu’est la simplicité : être capable de faire confiance, de trouver le juste chemin pour soi et de rencontrer l’autre. La simplicité demande une vraie décision, de la persévérance et de la vigilance, car ceux qui n’ont pas trouvé leur trésor et la vie quotidienne, notamment peuvent faire perdre le goût de la découverte d’origine ! Etre simple, pour un chrétien est un chemin de paix intérieur, c’est un chemin pour rester libre et disponible aux autres et à Dieu, pour être crédible auprès des autres, rappelle Frère Luc. Rester simple permet de ne pas se faire trop de soucis quant à l’accumulation de richesses. Il vaut mieux en effet accumuler des richesses dans les Cieux ! Le pardon est également une voix de la simplicité dans les relations avec les autres.

La manière dont vivent les frères de la communauté de Taizé peut permettre de comprendre ce qu’est la simplicité. L’intuition de la réconciliation entre les chrétiens, la découverte de l’expression de la foi de l’autre et la confiance des jeunes aide à cette simplicité de cœur.

La règle de Taizé est très explicite à ce sujet : “Simplifie ton existence, non par contrainte, mais par la foi !’ “Partage avec tes frères de manière brève et fréquente.” S’en sont suivi des échanges en petits groupes sur des questions fondamentales : “Quel est le plus grand don que j’ai reçu dans ma vie ? Quelles simplifications ont permis de donner plus de sens à mon quotidien ? Les chamboulements des derniers mois ont-ils permis des découvertes ?” Des définitions de la simplicité ont attiré l’attention, comme celle de la “considération bienveillante des petites choses”.

Après un plateau repas froid partagé autour d’échanges sur des manières concrètes de faire simple, en famille ou au travail, Pierre Solodky intervient à partir des deux premiers commandements : aimer Dieu, les Autres et soi-même simplement. La simplicité, dit-il est le contraire de la duplicité, de la complexité, de l’agitation. Etre heureux de ce que l’on a, comme Saint Paul dans sa lettre aux Philippiens, chapitre 3, verset 11 : … J’ai appris à me contenter de ce que j’ai. Je sais vivre dans la pauvreté, je sais vivre dans la richesse. Toujours et partout, j’ai appris à être rassasié et à avoir faim, à vivre avec beaucoup et avec peu. Je suis capable de tout cela grâce au Christ qui me rend fort”. C’est aussi “oser la confiance” dans le Seigneur, car il pourvoit et prend soin de chacun. Le livre des Proverbes (chapitre 30, verset 8) indique ce qui est juste : “Ne me donne ni pauvreté, ni richesse, accorde-moi le pain qui m’est nécessaire”.

Hélène Dabbadie, présidente d’Handysoie témoigne ensuite de son expérience de simplicité en entreprise : organisation de journées de découverte pour les personnes qui arrivent et qui fabriquent des souvenirs en commun, proposition de déjeuner au restaurant d’un ESAT avec les clients, travail en transparence avec les fournisseurs, simplification dans la manière de parler pour pouvoir être entendue et comprise. Un temps de réflexion personnel et une célébration œcuménique ont conclu la journée.

Les échanges ont permis de repartir avec de belles pistes pour se simplifier la vie, les relations aux autres, à Dieu, à l’entourage professionnel. Merci !

 

Pour continuer et approfondir cette journée…
«  Chers tous,
Nous avons eu un moment fort samedi dernier en présentiel: nous vous remercions encore de votre participation et espérons que le Seigneur vous a parlé d’une manière ou d’une autre pour renforcer votre foi et votre confiance en lui, en ces temps troublés.
Nous aimerions partager cette exhortation suite à la prière d’envoi de Xavier pour revenir sur l’un des aspect de la simplicité – à savoir le contentement. Voici un article qui résume un vieux livre écrit par un leader chrétien anglais du XVII ème siècle en référence ci-dessous. Il nous rappelle que tout nous vient de Dieu, et qu’en tant qu’entrepreneur chrétien, il est bon d’avoir un regard différent sur les évènements et les circonstances pour ne pas céder à la morosité ambiante. Ce n’est pas la « méthode Coué » pour ignorer nos difficultés, mais un changement de perspective et de paradigme propre à un entrepreneur chrétien qui vit et souhaite professer sa foi.
Que le Seigneur vous garde en paix ainsi que vos familles durant cette année 202. Toute l’équipe du bureau régional des EDC est mobilisée pour vous aider à mieux vivre votre vie d’entrepreneur chrétien
L’équipe organisatrice

 Un remède contre le mécontentement – Par Thomas Watson d’après le site de « Publications Chrétiennes »

Ce texte présente un reproche adressé à ceux qui ne se contentent pas de leur condition. Ce mal revêt des proportions presque épidémiques. Certains, qui ne se contentent point de la vocation à laquelle Dieu les a appelés, doivent s’élever. Il leur faut passer de la charrue au trône. Ils ressemblent au lézard dont parle le livre des Proverbes, qui « saisit avec ses mains, et se trouve dans le palais des rois » (30:28).
D’autres veulent passer de la boutique à la chaire (Nombres 12:2). Ils veulent fréquenter les temples de l’honneur avant d’avoir atteint celui de la valeur. Ils s’emparent de la chaire de Moïse sans revêtir les clochettes et les grenades d’Aaron. De tels hommes se transforment en singes, ces animaux qui dévoilent leur difformité quand ils grimpent.
Il ne leur suffit pas que Dieu ait répandu ses dons sur les hommes et leur donne de s’édifier mutuellement en privé ni qu’il les ait enrichis de multiples bénédictions. Ils veulent encore le sacerdoce (Nombres 16:10) !
Le bonheur n’est pas automatique pour l’homme, ni même pour le chrétien, et beaucoup sont troublés. Le bonheur ne semble pas réel et s’évanouit dès que l’on pense l’avoir saisi. La vie ici-bas s’en assure avec ses vicissitudes !
Je n’ai pas d’emploi, mes enfants tournent mal, je ne vaux rien, etc.
Eh bien, chrétiens, prenez courage ! Le bonheur n’était pas automatique pour l’apôtre Paul non plus. Il dut apprendre à être content de son état.
Thomas Watson examine cette parole, et montre quelle est la nature de ce vrai bonheur, comment l’obtenir et le conserver, où le puiser, comment éviter les écueils et les contrefaçons.
Ces pages très pastorales répondent à une multitude de questions que chacun se pose.
J’ai appris à être content dans l’état où je me trouve (Philippiens 4:11)

Ne soyons pas orgueilleux

N’est-ce pas ici rien de plus qu’un mécontentement qui découle du flot hautain de l’orgueil ? Ils accusent Dieu au fond de leur cœur de ne pas les avoir accrochés plus haut sur le mur de la vie. Tout homme se plaint de ce que son état n’est pas meilleur, mais il est rare d’en voir un s’affliger de ce que c’est aussi le cas pour son cœur.

N’envions et ne convoitons pas

Tel homme loue telle sorte de vie, tel autre convoite telle autre vie. L’un pense meilleure la campagne, et l’autre lui préfère la ville. Le soldat voudrait être marchand, et le négociant regarde avec envie le militaire. Il semble que l’homme pourrait se contenter de n’importe quoi, sauf ce que Dieu lui a accordé. Comment se fait-il que les hommes ne soient pas contents ? Très peu de chrétiens ont appris la leçon de l’apôtre Paul. Le pauvre et le riche tout à la fois ne savent pas comment être contents. Ils peuvent tout apprendre, sauf cette leçon.
S’il est pauvre, l’homme apprend à envier. Il calomnie ceux qui lui sont supérieurs et la prospérité de l’autre lui est une horreur. Lorsque la lampe de Dieu brûle au-dessus de la tente d’un homme, son éclat blesse et offense son voisin. Au sein des privations, les hommes peuvent en ce sens être dans l’abondance, à savoir, en jalousie et en méchanceté. Un œil envieux est un œil mauvais.
L’homme apprend à se quereller tout en continuant à se plaindre, comme si Dieu l’avait maltraité. Il fait sans cesse mention de ses besoins. Il veut telle ou telle consolation, alors que son plus grand besoin réside en un esprit contenté. Ceux-là même qui font bon ménage avec leur péché n’arrivent pas à s’accommoder avec leur condition.
S’il est riche, l’homme apprend à convoiter. Il est assoiffé du monde et il amasse tout ce qu’il peut, même par des moyens injustes s’il le faut. Ce sont des hommes « dont les mains sont criminelles et la droite pleine de présents », comme l’exprime le psalmiste (26:10).
Ne soyons pas mécontents
Placez une œuvre bonne sur un des plateaux de la balance et un lingot d’or sur l’autre. L’or pèse plus lourd pour ces gens. Quatre choses ne disent jamais : « Assez ! », dit Salomon (Proverbes 30:15). J’en ajouterais une cinquième : le cœur de l’homme avide.
Ce péché du mécontentement n’a jamais autant régné et fait rage depuis la création du monde qu’en notre propre génération. Dieu n’a jamais été autant déshonoré. On ne peut presque pas parler avec quelqu’un sans que la passion de sa langue ne trahisse le mécontentement de son cœur. Tout le monde épanche ses problèmes, et le bègue lui-même y trouve ici la plus grande facilité de parole.
Si Dieu ne nous accorde pas ce que nous désirons, il n’aura certainement pas un regard aimable de notre part ! Au lieu de cela, la maladie du mécontentement s’empresse de nous saisir et nous sommes prêts à mourir de cette seule indisposition. Si Dieu ne répond pas à la convoitise des Israélites, ils lui demandent de leur ôter la vie. La manne ne suffit plus, il leur faut les cailles de surcroît. Achab, bien que roi et repu avec toutes les terres qui reviennent à la couronne, aurait-on pu penser, rentre chez lui triste et irrité parce qu’il ne peut posséder la vigne de Naboth !

Cessons d’être capricieux

Jonas, homme bon et prophète de Dieu, mais en proie à un caprice, demande la mort. « Tu as tué mon ricin, tue-moi aussi », dit-il à Dieu. Rachel s’exclame : « Donne-moi des enfants ou je meurs ! » Elle possédait déjà de nombreuses bénédictions si elle avait bien voulu y prendre garde, mais le contentement lui échappait encore. Dieu a promis de pourvoir à tous nos besoins ; doit-il également satisfaire nos convoitises ?
Beaucoup de gens tombent dans le mécontentement pour des bagatelles. Ils voient tel autre mieux vêtu, un bijou plus précieux ou une nouvelle mode. Néron, non content de posséder l’empire, enrageait de ce que les musiciens avaient plus de talent que lui !
Comme il est étonnant de voir certains hommes languir dans le mécontentement parce qu’ils convoitent des choses qui les rendraient encore plus ridicules s’ils les possédaient !
Cet article est tiré du livre : Le contentement est un don de Dieu de Thomas Watson, publié sur le site «  revenir à l’évangile » ( https://www.reveniralevangile.com/un-remede-pour-le-chretien-mecontent-thomas-watson/?mc_cid=d52fe6afc7&mc_eid=a83c46ac7a) un ministère de publication chrétienne 
Bien cordialement

Pierre SOLODKY

 

Lieu de l’événement
RETOUR SUR D’AUTRES RENCONTRES EDC
Entretiens de Valpré : Le courage, ça s’attrape ? reporté en novembre 2021
19 Nov 20 Nov
Entretiens de Valpré : Le courage, ça s’attrape ? reporté en novembre 2021
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • À ecully
  • Vendredi à 00h00

LES ENTRETIENS DE VALPRE SONT REPORTES en novembre 2021 Programme Vendredi 19 Novembre 7H30 – 8H00 ACCUEIL – CAFÉ 8H00 – OUVERTURE DE LA 19ème ÉDITION DES ENTRETIENS DE VALPRÉ François Morinière, président des Entretiens de Valpré 8H00 […]

Les EDC et Le FORUM DES LEADERS ECLAIRES 12 juillet 2021
12 Juil
Les EDC et Le FORUM DES LEADERS ECLAIRES 12 juillet 2021
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • À ecully
  • Lundi à 00h00

Pour sécuriser au maximum la tenue de notre événement par rapport à la situation actuelle qui perdure, nous avons décidé de reporter la soirée des Leaders Éclairés du 14 juin au 12 juillet. Les EDC sont […]