Réseau AGIR avec les EDC

Les EDC Toulouse parrainent des jeunes en école de production

Publié le 26/03/2019

 

À l’école de production de Toulouse, des jeunes apprennent le métier de tourneur-fraiseur. Deux équipes EDC ont décidé d’accompagner ces apprentis dans leur approche du monde professionnel.

À l’école de production de Toulouse, des jeunes apprennent le métier de tourneur-fraiseur. Deux équipes EDC ont décidé d’accompagner ces apprentis dans leur approche du monde professionnel.

 

Les équipes EDC Toulouse Saint-Sébastien et Toulouse
Saint-Étienne parrainent des jeunes en école de production.

 

 

 

 

 

C’est le frère Jean-Emmanuel de Ena, conseiller spirituel des EDC Toulouse Saint-Étienne, qui, le premier, a interpellé les membres de son équipe pour les inviter à s’engager aux côtés de jeunes en insertion. « Après avoir lu un article sur une association partenaire des EDC, j’ai trouvé qu’il était de notre devoir au niveau local de permettre à des jeunes de bénéficier de notre expérience pour entrer dans la vie active. C’est mon rôle de conseiller : suggérer dans le sens d’une mise en acte. »

L’idée est lancée et va faire son chemin. Jusqu’à ce jour du mois de juin où Louis de Montety, membre de l’équipe et responsable de la formation professionnelle dans le groupe Icam, a proposé aux dirigeants EDC de parrainer les élèves de l’école de production toulousaine. Des jeunes âgés de 16 à 18 ans, migrants ou décrocheurs scolaires, viennent y apprendre le métier de tourneur-fraiseur en fabriquant des pièces pour l’aéronautique. « Il s’agit de proposer un accompagnement personnel et de les aider dans leur approche du monde professionnel pour les faire grandir. » Une expérimentation en cours menée avec des membres de deux équipes EDC de Toulouse. « Notre objectif ? Faire en sorte que notre richesse de dirigeants chrétiens puisse irradier et avoir un impact concret et opérationnel sur ces apprentis. »

« Apporter notre pierre à l’édifice du bien commun »

L’initiative de l’équipe toulousaine est une belle illustration de ce que le réseau Agir avec les EDC souhaite insuffler et soutenir. En s’engageant dans le monde auprès des plus fragiles, en allant à la rencontre des périphéries, le dirigeant grandit et accomplit plus pleinement sa vocation de chrétien. « Nous avons des choses à faire pour apporter notre pierre à l’édifice du bien commun, assure Louis de Montety. Le pape nous enjoint d’investir notre richesse et notre posture d’entrepreneur via des actions concrètes dans le monde qui nous entoure, à aller au contact des autres. » Pour Claire de Franclieu, présidente de la commission Agir avec les EDC : « Les initiatives des équipes pour agir dans le monde sont diverses : parrainage, soutien individuel ou en équipe, témoignage… Ces rencontres sont source de joie, d’émerveillement et transforment le regard. Elles nous permettent de mieux saisir les bienfaits d’une économie au service de l’Homme. » Autant de raisons de se laisser embarquer dans l’aventure

 

Pour mettre en réseau les bonnes pratiques : Écrivez-nous : agir@lesedc.org