Témoignage d'un membre des EDC

Témoignage des EDC de Madrid : l’Espagne, pays le plus densément touché

Publié le 25/04/2020

Cela va faire plus d’un mois que nous sommes confinés chez nous sans pouvoir sortir alors que, petit à petit, hélas le virus a fait son chemin et il faut bien en convenir, le gouvernement espagnol n’a jamais pris d’avance sur lui mais a couru derrière avec le sentiment qu’il resterait en Chine et nombre de manifestations se sont alors quand même déroulées en Espagne alors qu’il était déjà là : manifestations sportives (match de football entre le Valencia et Atlanta) et politiques (8M) …  et au début : pas de test, pas de masques, restez chez vous !

Vint alors l’horrible propagation et la nécessité pour la suite de se protéger.Les Espagnols par contre ont très vite compris que la situation était grave et ont très rapidement respecté le confinement de manière très stricte présentant á Madrid des rues désertes en même temps que les hôpitaux se remplissaient avec du personnel sans protection.

Aujourd’hui les entreprises restent dans l’attente des aides publiques et en parallèle continuent leurs activités, en essayant de rester confiant en ce qui concerne le futur, mais avec une chute du PIB prévue de plus de 8%  et un taux de chômage annoncé de 21% le challenge reste important ». A noter aussi que l’initiative privée a vu le jour entre autre grâce au groupe Inditex  (Zara) qui rapidement a mis à disposition ses entrepôts de Shangaï et ses avions pour acheminer du matériel en Espagne, et comme eux beaucoup d’entreprises et d’association ont contribué ainsi à acheminer l’aide humanitaire.

Un conseil pour tenir dans le confinement : penser au quotidien (pas plus loin pour ne pas être déçu), rire tous les jours, et se remémorer de bons souvenirs de voyage pour être conscients de la grande chance d’avoir pu les réaliser et apprécier »