Questions des entrepreneurs chrétiens

Quelles bonnes pratiques en matière d’écologie mettre en oeuvre dans le cadre de l’entreprise ?

« Il est plus digne d’utiliser l’intelligence, avec audace et responsabilité, pour trouver des formes de développement durable et équitable, dans le cadre d’une conception plus large de ce qu’est la qualité de vie. Inversement, il est moins digne, il est superficiel et moins créatif de continuer à créer des formes de pillage de la nature seulement pour offrir de nouvelles possibilités de consommation et de gain immédiat. »

Laudato Si §192

Sommaire

    Dans l’encyclique Laudato Si’, le Pape François fait plusieurs propositions en vue non seulement de favoriser l’environnement mais aussi d’éradiquer la pauvreté. Ci-dessous, quelques extraits choisis.

    Que l’émission du dioxyde de carbone et d’autres gaz hautement polluants soit réduite drastiquement

    – § 26-27-28 : « … Mais beaucoup de symptômes indiquent que ces effets ne cesseront pas d’empirer si nous maintenons les modèles actuels de production et de consommation. Voilà pourquoi il devient urgent et impérieux de développer des politiques pour que, les prochaines années, l’émission du dioxyde de carbone et d’autres gaz hautement polluants soit réduite drastiquement, par exemple en remplaçant l’utilisation de combustibles fossiles et en accroissant des sources d’énergie renouvelable. Il est encore nécessaire de développer des technologies adéquates d’accumulation… »

    « D’autres indicateurs de la situation actuelle concernent l’épuisement des ressources naturelles. Nous sommes bien conscients de l’impossibilité de maintenir le niveau actuel de consommation des pays les plus développés et des secteurs les plus riches des sociétés, où l’habitude de dépenser et de jeter atteint des niveaux inédits. Déjà les limites maximales d’exploitation de la planète ont été dépassées, sans que nous ayons résolu le problème de la pauvreté. »

    L’eau potable et pure : une question de première importance

    « L’eau potable et pure représente une question de première importance, parce qu’elle est indispensable pour la vie humaine comme pour soutenir les écosystèmes terrestres et aquatiques… »

    « Un problème particulièrement sérieux est celui de la qualité de l’eau disponible pour les pauvres, ce qui provoque beaucoup de morts tous les jours… »

    Investir dans la recherche

    – § 42-43-44-47 : « Il est nécessaire d’investir beaucoup plus dans la recherche pour mieux comprendre le comportement des écosystèmes et analyser adéquatement les diverses variables de l’impact de toute modification importante de l’environnement. En effet, toutes les créatures sont liées… »

    « Si nous tenons compte du fait que l’être humain est aussi une créature de ce monde, qui a le droit de vivre et d’être heureux, et qui de plus a une dignité éminente, nous ne pouvons pas ne pas prendre en considération les effets de la dégradation de l’environnement, du modèle actuel de développement et de la culture du déchet, sur la vie des personnes. »

    « Aujourd’hui nous observons, par exemple, la croissance démesurée et désordonnée de beaucoup de villes qui sont devenues insalubres pour y vivre, non seulement du fait de la pollution causée par les émissions toxiques, mais aussi à cause du chaos urbain, des problèmes de transport, et de la pollution visuelle ainsi que sonore… »

    Que les nouveaux moyens de communication se traduisent en un nouveau développement culturel de l’humanité

    « À cela s’ajoutent les dynamiques des moyens de communication sociale et du monde digital, qui, en devenant omniprésentes, ne favorisent pas le développement d’une capacité de vivre avec sagesse, de penser en profondeur, d’aimer avec générosité. Les grands sages du passé, dans ce contexte, auraient couru le risque de voir s’éteindre leur sagesse au milieu du bruit de l’information qui devient divertissement. Cela exige de nous un effort pour que ces moyens de communication se traduisent en un nouveau développement culturel de l’humanité, et non en une détérioration de sa richesse la plus profonde. La vraie sagesse, fruit de la réflexion, du dialogue et de la rencontre généreuse entre les personnes, ne s’obtient pas par une pure accumulation de données qui finissent par saturer et obnubiler, comme une espèce de pollution mentale… »

    Remplacer progressivement la technologie reposant sur les combustibles fossiles très polluants

    – § 165 : « Nous savons que la technologie reposant sur les combustibles fossiles très polluants – surtout le charbon, mais aussi le pétrole et, dans une moindre mesure, le gaz – a besoin d’être remplacée, progressivement et sans retard. Tant qu’il n’y aura pas un développement conséquent des énergies renouvelables, développement qui devrait être déjà en cours, il est légitime de choisir le moindre mal et de recourir à des solutions transitoires… La politique et l’entreprise réagissent avec lenteur, loin d’être à la hauteur des défis mondiaux. En ce sens, alors que l’humanité de l’époque post-industrielle sera peut-être considérée comme l’une des plus irresponsables de l’histoire, il faut espérer que l’humanité du début du XXIème siècle pourra rester dans les mémoires pour avoir assumé avec générosité ses graves responsabilités. »

    Développer des formes moins polluantes de production d’énergie

    – § 172-173-175 : « Les pays pauvres doivent avoir comme priorité l’éradication de la misère et le développement social de leurs habitants… Ils doivent développer des formes moins polluantes de production d’énergie, mais pour cela ils doivent pouvoir compter sur l’aide des pays qui ont connu une forte croissance au prix de la pollution actuelle de la planète… »

    « … Il manque de cadres régulateurs généraux qui imposent des obligations, et qui empêchent des agissements intolérables, comme le fait que certains pays puissants transfèrent dans d’autres pays des déchets et des industries hautement polluants. »

    « La même logique qui entrave la prise de décisions drastiques pour inverser la tendance au réchauffement global, ne permet pas non plus d’atteindre l’objectif d’éradiquer la pauvreté. Il faut une réaction globale plus responsable, qui implique en même temps la lutte pour la réduction de la pollution et le développement des pays et des régions pauvres… »

    Favoriser le développement d’une économie des déchets et du recyclage

    – § 180 : « … Ceci implique de favoriser des modes de production industrielle ayant une efficacité énergétique maximale et utilisant moins de matière première, retirant du marché les produits peu efficaces du point de vue énergétique, ou plus polluants. On peut aussi mentionner une bonne gestion des transports, ou des formes de construction ou de réfection d’édifices qui réduisent leur consommation énergétique et leur niveau de pollution. D’autre part, l’action politique locale peut s’orienter vers la modification de la consommation, le développement d’une économie des déchets et du recyclage, la protection des espèces et la programmation d’une agriculture diversifiée avec la rotation des cultures… »

    Eclairages

    Eclairages de fond

    L'entreprise et l'écologie, quels enjeux ? (vidéo)
    L’entreprise et l’écologie, quels enjeux ?

    Comment les entreprises peuvent-elles aujourd’hui relever le défi de l’écologie ? Pourquoi certaines font-elles le choix d’axer leur activité sur la dimension environnementale ? Quelle vision de l’homme et de la société ? Retour d’expérience dans ce reportage en partenariat avec la revue des Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens de novembre 2015 sur le thème  » Vers une écologie intégrale ? « .

    2247
    L'écologie intégrale dans l'encyclique Laudato Si'
    L’écologie intégrale dans Laudato Si’

    Plusieurs extraits de Laudato Si’ concernant l’écologie intégrale.

    5134
    Parle-t-on de responsabilité sociale ou sociétale ?
    Parle-t-on de responsabilité sociale ou sociétale ?

    Dans l’expression RSE pour « Responsabilité sociétale des entreprises », l’accent est mis par les EDC sur la dimension sociétale, plus large que la dimension sociale de la responsabilité des entreprises ou organisation.

    Eclairage spirituel

    "Il est trop tard pour être pessimiste"
    Relecture théologique « Il est trop tard pour être pessimiste »

    Tel un leitmotiv, ces mots accompagnent les dernières images du lm Home (2009) de Yann Arthus-Bertrand. celui-ci raconte l’histoire de notre terre – une source d’émerveillement –, décrit les menaces qui pèsent sur elle aujourd’hui, […]

    5153
    Témoignages

    Nous vous invitons à nous faire part de votre témoignage concernant vos pratiques d’entreprise en matière d’écologie et d’environnement. Les EDC vous remercient !

    Réfléchir en équipe EDC et partager nos expériences
    Itinéraire complet Laudato Si proposé aux équipes EDC
    Itinéraire complet Laudato Si proposé aux équipes EDC

    Pour faciliter la lecture et la mise en œuvre concrète de l’Encyclique, nous proposons de décomposer en trois mouvements essentiels la réflexion fondamentale et les illustrations pratiques mises en avant par l’Encyclique, qui fourmille d’exemples venant de toutes les parties du monde.

    5406