Dans les médias

Aleteia – Interview de Cyril de Quéral, membre des EDC et dirigeant d’Expertime – Les organisations chrétiennes partagées sur la réforme du code du travail

Publié le 09/10/2017

La JOC, la CFTC et les EDC jugent différemment les modifications contenues dans les ordonnances réformant le code du travail.

« (…) Pour Cyril de Queral, président de la commission de communication des EDC, la « flexibilité » est très importante. La nouvelle loi travail définit selon lui « des règles plus claires », ce qui favorisera les embauches. De même, le barème prudhommal imposé lui paraît indispensable, car « les patrons sauront à quoi ils s’exposent dès le départ et auront moins peur d’embaucher ». L’entrepreneur voit également d’un bon œil les modifications dans la représentation des salariés. « La fusion des CE et des CHSCT va simplifier beaucoup de choses ». D’après lui, avec cette loi le gouvernement entend « faire plus confiance au dialogue social ». « Les petites entreprises sont comme des grandes familles, dans 95% des cas, les conflits se gèrent grâce au bon sens », explique Cyril de Queral. Pour lui, dans l’état actuel, « notre dialogue social coûte cher et est inefficace à côté des autres pays ». La clé selon lui est « de faire confiance au terrain ». Pour ce qui est des craintes sur le CDI, il répond : « Aujourd’hui, nous sacralisons le CDI, alors que les jeunes ne veulent plus forcément n’avoir qu’une seule carrière dans leur vie, mais avoir plusieurs vies professionnelles ». »

Kévin Boucaud-Victoire pour Aleteia le 24 septembre 2017

Retrouvez l’intégralité de l’article sur Aleteia