Retour sur la récollection régionale d’automne sur le thème de la précarité

Cet événement est passé

le 23 novembre 2019 , 18, Thierry Schoere Trois-Epis

La Récollection régionale d’automne sur le thème de la précarité a eu lieu le 23 novembre 2019 au Sanctuaire Notre-Dame des Trois-Epis de 9h15 à 14h.

Une soixantaine de membres des EDC Alsace se sont retrouvés dans le Haut Rhin, au sanctuaire des Trois Épis afin de réfléchir ensemble au thème de la fragilité.

Après un accueil chaleureux dans un beau lieu sublimé par les couleurs d’automne, Philippe Rahms, membre du Bureau régional et correspondant d’AGIR en EDC, a repris l’appel du Président national des EDC Philippe Royer à être témoin de la transformation du monde et à agir au plus près des personnes fragilisées.

Astrid Vogler et Philippe Aviron-Violet (les deux conseillers spirituels régionaux) ont, avec Philippe Rahms, rappelé que la réflexion sur le thème de la « Merveilleuse fragilité » était née lors de la projection du film « Le sacrement de la tendresse » sur Jean Vanier pour qui le niveau d’humanité dans une société se mesure à la place que l’on laisse au plus faible.

Deux témoignages, en première partie, ont permis d’illustrer des situations de fragilité et les solutions trouvées pour permettre le rebond.

Didier Luces, membre des EDC, a présenté l’association MOBILEX dont il est le président depuis 1998. Cette structure a, depuis sa création, porté assistance à plus de 15 000 personnes ayant des difficultés de mobilité pour des raisons économiques, géographiques, organisationnelles ou sociales…

MOBILEX est à pied d’œuvre pour innover sans cesse et trouver des solutions intelligentes et accessibles afin de répondre concrètement aux problèmes de mobilité (absence de véhicule pour se rendre au travail, difficultés financières pour l’entretenir ou le réparer, absence de permis…).

Didier Luces a invité les chefs d’entreprises à ne plus regarder les freins d’un potentiel candidat quant à sa mobilité pour venir travailler mais à réfléchir avec lui et des acteurs comme MOBILEX aux solutions qui pourraient lui permettre d’intégrer la société en trouvant des solutions à ses difficultés sans lien avec ses capacités à tenir le poste.

Alain Bonnot, entrepreneur en rebond est ensuite venu témoigner de son expérience personnelle. Cadre supérieur à qui tout réussissait, il a voulu tenter l’aventure entrepreneuriale. Les vicissitudes de la vie d’une entreprise, tant économiques que liées à la collaboration entre associés, ont eu raison de son engagement et il a fini en burn-out en juin 2017.

Grâce à l’association 60 000 rebonds qui l’a accompagné et qui lui a permis de bénéficier des conseils d’un coach, il a pu relever la tête, travailler sur son socle personnel et laisser revenir l’envie d’une autre activité professionnelle. Il est aujourd’hui professeur de maths et a retrouvé l’équilibre tant professionnel que personnel. Sa coach, Marie Claire Maillotte, devenue depuis la présidente de l’Association 60 000 rebonds Grand Est, a également témoigné de son engagement et de la fierté de voir ces entrepreneurs rebondir vers de nouvelles aventures professionnelles après avoir accepté leurs émotions, sans les juger, et retrouvé ainsi la justesse du comportement avec soi-même.

Après une pause favorable aux échanges, le Frère Loïc Gentric s’est livré sur son engagement au sein de l’Hospitalité du Rosaire. Il a raconté son parcours et les raisons qui ont motivé sa mission au sein de l’association comme son entrée en sacerdoce en tant que religieux, dans l’ordre des dominicains. Son premier pèlerinage du Rosaire à Lourdes en 1999 alors qu’il n’est encore qu’étudiant thésard, laïc en Essonne, lui a permis de comprendre que, ce jour, il fut « aspiré dans quelque chose de beaucoup plus grand que lui ». L’image de l’exposition de la faiblesse des corps dans le sanctuaire de Lourdes et des prêtres qui descendent auprès de cette foule pour donner l’onction des malades fut pour lui témoignage de la double expérience de la souffrance du Christ et de la rédemption.

Loïc Gentric a également évoqué, en tant que responsable des hospitaliers, le fait que ceux qui venaient aider étaient parfois eux-mêmes en souffrance. Car nul n’est en fait invulnérable, nul n’est toujours fort. Et chacun de nous est en quête de guérison, de réconciliation. Mais que veut dire être fort ? Car c’est finalement au travers de nos faiblesses que le Christ peut se manifester en nous.

« Car lorsque je suis faible, c’est alors que je suis fort. »

II Corinthiens 12,10 

Le Frère Gentric a également apporté des éclairages philosophiques sur la manière dont chacun cherche à se protéger des coups du sort. Ce qui a donné lieu en son temps à de grands débats entre épicuriens et stoïciens sur la meilleure manière d’échapper aux risques et aux passions. La chrétienté prône une autre voie. Dieu est venu nous visiter dans notre humanité, dans ce qu’elle a aussi de plus vulnérable. La force de Dieu en Jésus peut venir habiter notre fragilité humaine. Cette fragilité n’est pas à éradiquer, ni à nier mais à travailler. « C’est la faille où l’éclat de la grâce peut venir apporter la lumière ».

Il fut enfin question d’humilité et de justesse dans l’action comme dans la sanction. L’idée est de poser sur chacun un regard de bienveillance pour donner et nourrir la confiance en portant une réelle attention à celui qui est dans le besoin.

Chaque participant fut ensuite appelé à réfléchir sur des actions concrètes à mener et à les partager avec les personnes présentes. Le débat fut à nouveau nourri.

La matinée s’est achevée sur un temps de prière puis autour d’un bon repas.

Merci aux intervenants, aux organisateurs, aux personnes nous ayant accueillis et à tous les participants pour ce moment riche et porteur de sens.

Lieu de l’événement
RETOUR SUR D’AUTRES RENCONTRES EDC
Dieu, l’entreprise, Google et moi – Table-ronde avec les EDC Boulogne et le centre St Jean
10 Déc
Dieu, l’entreprise, Google et moi – Table-ronde avec les EDC Boulogne et le centre St Jean
  • Île-de-France Ouest
  • Jeudi à 20h30

L’équipe de Boulogne-Auteuil et le Centre St Jean de Boulogne-Billancourt organisent une table-ronde sur le thème « Dieu, l’entreprise, Google et moi » le 10 décembre prochain (en lieu et place de celle prévue initialement le 19 mars dernier)

L’économie de François (The Economy of Francesco)
19 Nov 21 Nov
L’économie de François (The Economy of Francesco)
  • À Assises
  • Jeudi à 08h00

Le pape François invite les jeunes économistes, entrepreneurs et « change-makers » du monde entier à une rencontre à Assise, du 19 au 21 novembre 2020, pour s’engager, dans l’esprit de Saint François, à œuvrer à une […]