Intervention de Nicolas Masson à l’Institut Biblique de Nogent-sur-Marne

Cet événement est passé

le 01 décembre 2018 , 39 grande rue Charles de Gaulle Nogent-sur-Marne

A l’occasion d’un forum sur « La souffrance au travail », l’Institut Biblique de Nogent-sur-Marne avait invité samedi dernier,  Nicolas Masson, membre des EDC et responsable de la Commission Sources Bibliques et Théologiques, à mettre en perspective le point de vue des dirigeants face à cette douloureuse question.

Revoir le programme de la journée

Cette journée a été l’occasion d’écouter différents aperçus et témoignages d’experts sur la souffrance au travail, les tendances par lesquelles elle se manifeste, ses origines et enfin et surtout, les moyens pour dénouer ces situations qui peuvent s’avérer dramatiques.

Riche de son expérience au sein de sa société Pragma, ainsi qu’aux EDC, Nicolas Masson a pris en quelque sorte le contre-pied de l’image très répandue qui voudrait que le travail soit un labeur, une forme de contrainte qui s’abat sur l’homme, obligé de gagner sa vie pour subvenir à ses besoins ainsi qu’à ceux de sa famille.

Il a ainsi rappelé deux réalités essentielles, qui sans atténuer la réalité des souffrances vécues, tendent à rappeler la vocation bienfaitrice du travail: tout d’abord, la grande majorité des personnes en France se disent satisfaites de leur travail et des conditions dans lesquelles elles l’exercent. Enfin, la première cause de souffrance est non pas le travail lui-même, mais l’absence de travail, le chômage étant à la fois un fléau social tout autant qu’un drame personnel.

Nicolas Masson est revenu sur les différentes situations auxquelles un dirigeant peut faire face quand un collaborateur est en souffrance. La cause du mal-être est-elle liée au travail ou à des troubles psychiques, familiaux ou sociaux? Est-elle due au sens de son travail ? à un problème dans l’organisation de l’entreprise ou au management ?

Pour aller plus loin, une fois ces mécanismes repérés et identifiés, il a proposé de s’intéresser au sens du travail et à la nécessité de donner à chacun un travail de qualité. Pour que ce travail soit de qualité, il faut qu’il puisse répondre à deux caractéristiques essentielles: qu’il est une utilité, que l’on puisse comprendre en quoi il contribue au bien commun. Enfin, qu’il permette à l’homme d’apporter sa contribution personnelle, sa marque propre, que ce soit par son intelligence ou son action. La responsabilité de donner à chacun un travail de qualité  incombe au chef d’entreprise et il est accompagné dans cette mission par un outil efficace, la Pensée Sociale Chrétienne, qui lui permet de reconnaître la valeur de chaque homme et femme, tous enfants de Dieu et de lui donner sa dignité.

Grâce à la Pensée Sociale Chrétienne, qui nous fait prendre conscience de la dignité profonde de l’Homme, façonné à l’image de Dieu, le travail devient alors le lieu où s’exprime la nature d’être « en relation » de l’Homme, son inventivité et sa créativité, mais aussi sa propre responsabilité envers le bien commun. Le travail devient alors le lieu où s’exprime la subsidiarité, l’attention à la dignité de chacun, la participation.

Lieu de l’événement
RETOUR SUR D’AUTRES RENCONTRES EDC
Retour sur le temps de ressourcement autour de Thomas More en Ile-de-France Est
09 Fév
Retour sur le temps de ressourcement autour de Thomas More en Ile-de-France Est
  • À Vincennes
  • Samedi à 09h00

La région Ile-de-France Est propose une formation pour nous aider à mettre en oeuvre la pensée sociale chrétienne dans nos entreprises en nous appuyant sur l’exemple de Thomas More

Retour sur la projection-débat « le Pape François, un homme de parole »
10 Déc
Retour sur la projection-débat « le Pape François, un homme de parole »
  • Paris
  • Île-de-France Ouest
  • Île-de-France Est
  • À Paris
  • Lundi à 19h00

Le 10 décembre prochain, à partir de 19h, les EDC auront la chance d’accueillir Wim Wenders, le réalisateur du film
« le Pape François, un homme de parole », qui sera en compagnie de David Rosier, producteur et co-auteur du film.