Eclairage spirituel

Discours du Pape François aux entrepreneurs et dirigeants lors du voyage du Bien commun à Rome

Publié le 03/12/2019

Les EDC étaient partenaires du Voyage du Bien commun qui a réuni 200 entrepreneurs et dirigeants à Rome du 1er au 3 décembre 2019 pour apporter un soutien à 3 projets associatifs qui œuvrent activement au service du Bien Commun en France : Entourage, Café Joyeux et Alpha France.

De nombreux membres des EDC ont pu participer à ces journées qui ont été ponctuées de temps de rencontre et de conférences. Lundi 2 décembre, la délégation a été reçue par le Pape François en audience privée.

Extrait du discours du Pape François.

Mesdames et Messieurs!

Je suis heureux de vous recevoir, chefs d’entreprise et entrepreneurs, venus de France en pèlerinage pour vous enraciner davantage dans la foi, afin d’en témoigner dans votre vie personnelle comme dans votre activité professionnelle. C’est une joie, pour moi, d’être témoin de ce désir qui vous habite de suivre les enseignements de l’Evangile, vous qui êtes en responsabilité dans les domaines économiques et sociaux, conscients que vous avez un rôle à jouer concernant l’avenir de nos sociétés et du monde, et voulant vous engager dans ce sens.

J’ai bien conscience qu’il n’est pas facile, tous les jours, de concilier les exigences de la foi et de l’enseignement social de l’Eglise avec les nécessités et les contraintes que vous imposent les lois du marché et de la mondialisation. Mais je crois que les valeurs évangéliques que vous souhaitez mettre en œuvre dans la gouvernance de vos entreprises, comme dans les multiples relations que vous entretenez dans le cadre de vos activités, sont le lieu d’un authentique et irremplaçable témoignage chrétien. Car il s’agit bien pour vous de participer, selon votre condition de fidèles laïcs, au service royal du Christ, comme l’expliquait le Concile Vatican II lorsqu’il exhorte : « Par leur compétence dans les disciplines profanes et par leurs activités que la grâce du Christ élève au-dedans, qu’ils s’appliquent [les laïcs] de toutes leurs forces à obtenir que les valeurs de la création soient cultivées dans l’intérêt absolument de tous les hommes, […] à obtenir aussi que ces biens soient mieux distribués entre les hommes et acheminent selon leur nature à un progrès universel dans la liberté humaine et chrétienne » (Const. Lumen gentium, n. 36).

Lire le discours en entier