2211
Parties prenantes : comment les prendre en compte en vue du bien commun ?

Au-delà des collaborateurs et des clients, l’entreprise contribue au bien de nombreux acteurs, les « parties prenantes ». La poursuite du bien commun peut conduire à réfléchir sur les relations que l’entreprise vit avec chacun d’elles. Les EDC proposent ici une série de questions pour accompagner cette réflexion.

2182
Comment impliquer mes collaborateurs dans la recherche du bien commun ?

Réfléchir sur la vision de leur entreprise est pour ses dirigeants et ses collaborateurs l’opportunité de s’interroger ensemble sur le bien qu’ils ont en commun. Si l’enjeu est de créer de la valeur, la question porte sur la nature de cette valeur tant pour l’interne que pour l’externe.

1598
Comment contribuer au bien commun dans mon entreprise ?

La finalité d’un dirigeant, c’est de faire avancer son entreprise et tout le monde avec. L’entreprise c’est une communauté humaine. Comment orienter son entreprise pour le bien commun ? Le fonctionnement de l’entreprise doit être respectueux de la communauté humaine qu’elle constitue pour se développer. Sa contribution au bien commun est d’assurer son propre développement, c’est-à-dire l’emploi, soit direct, soit indirect.

1593
Comment orienter l’activité de mon entreprise vers le bien commun ?

Du fait de sa nature sociale mettant en relation des hommes et des femmes, il est naturel que chaque entreprise soit appelée à contribuer au bien commun, et ce à deux niveaux. Le premier est celui de la société dans laquelle l’entreprise s’insère. Le second est celui de chaque entreprise.

1505
Savoir déléguer : comment vivre la subsidiarité ?

La délégation est un acte de management par lequel l’autorité de chaque niveau hiérarchique répartit certains de ses pouvoirs et de ses responsabilités. La subsidiarité demande à l’autorité de reconnaître, protéger et développer les pouvoirs et les responsabilités qui appartiennent aux entités inférieures.

1337
Epanouissement au travail : quel mode de management ?

Le principe de subsidiarité suppose une considération pleine et entière du bien de l’autre et vise ainsi à son développement intégral. C’est pourquoi ce principe doit guider le management du dirigeant chrétien.

813
Subsidiarité : la confiance me fait-elle renoncer à mon autorité ?

L’autorité peut devoir intervenir en suppléance dans deux situations très différentes. Dans la première, elle réalise des tâches que l’entité ou le collaborateur aidé devrait être capable d’assumer. Dans la seconde, elle remplit des rôles qu’elle est seule à pouvoir réaliser.

221
Comment appliquer concrètement la subsidiarité dans mon entreprise ?

Nombreux sont les dirigeants et les experts qui, recherchant des méthodes d’organisation efficaces, ont mis en place des modes de fonctionnement proches du principe de subsidiarité. Ils partent de l’idée que pour mobiliser la richesse de ses équipes, l’entreprise doit oser faire confiance dans la capacité des collaborateurs à exercer leur liberté.

12