Article de la revue

« New York méritait que les EDC s’y intéressent ! »

Publié le 02/01/2017

Le 1er novembre dernier, s’est tenue la première réunion d’équipe des EDC à New York. Tous souhaitaient harmoniser vie spirituelle et travail en réfléchissant sur des expériences concrètes et en priant en communauté.

Il nous paraissait important de lire notre vie à la lumière de l’Évangile car Jésus nous propose un regard nouveau », déclare Frédérick, cofondateur avec son épouse, Chantal, de cette première équipe à New York. C’est ainsi qu’en octobre dernier, à leur initiative, s’était tenue une réunion d’information à laquelle participait un membre des EDC de Paris, Grégoire Petit. Ce dernier a apporté aux participants un « témoignage très riche et l’assurance que le principe des EDC était simple à mettre en œuvre », dixit Frédérick.

L’équipe des EDC de New-York

Le parcours professionnel de Frédérick en France et en Espagne l’a conduit à diriger le premier groupe familial français agro-alimentaire aux États-Unis. Quant à Chantal, consultante en développement personnel et en relations humaines, elle est active dans l’aumônerie francophone de New York ainsi que dans leur paroisse américaine. Depuis longtemps, elle souhaitait s’engager aux côtés de son mari dans un mouvement catholique. Pour eux, « les EDC sont arrivés à point nommé ! »

Cette première réunion a rassemblé des personnes arrivées récemment et d’autres installées depuis 20 ans, des hommes et des femmes d’âges différents, venus en couple ou seul… Si certains des participants sont expatriés pour des sociétés françaises, l’équipe compte également un créateur de start-up, le fondateur de la filiale américaine de son entreprise familiale, un salarié et un associé d’entreprises américaines…

La première équipe des EDC de New York sera accompagnée par le père Louis-Xavier Ardillier, spécialiste d’éthique et de théologie morale. « Lors de notre première réunion d ’équipe, nous avons remarqué une grande profondeur dans les interventions et une qualité d’écoute incroyable, ce qui nous rend tous très enthousiastes pour la suite. New York méritait que les EDC s’y intéressent ! », affirment les deux fondateurs, certains que de nombreux chrétiens sont désireux de concilier Évangile et efficacité et qu’ils accueilleront de nouveaux membres lorsque le fonctionnement de l’équipe sera consolidé. « Nous pensons que notre équipe a vocation à essaimer. Le terreau new-yorkais nous semble fertile et la plante EDC est vivace ! ».