Article de la revue

Un membre EDC engagé avec Mozaik RH témoigne

Publié le 01/03/2018

Consultant indépendant, Bernard Rohmer travaille depuis de longues années sur l’innovation managériale, notamment via son association MOM 21 (Mouvement pour l’organisation et le management du XXIe siècle). Il a donc été très récéptif à l’idée proposée par le mouvement des EDC qui consiste à aider les diplômés issus de la diversité à trouver un emploi, en collaboration avec le cabinet de recrutement Mozaïk RH.

L’association Mozaïk RH est bien connue de la Fondation des EDC qui a accordé une subvention à son antenne toulousaine l’an dernier.

« Lors d’une réunion avec les dix membres de l’équipe Saint-François-Xavier, nous avons trouvé que ce projet faisait sens avec nos compétences de dirigeants. Nous sommes quatre chefs d’entreprise à mener des entretiens individuels avec des jeunes en recherche d’emploi. Des réunions sont prévues pour évoquer nos expériences. » Une fois par mois, pendant deux heures, il conseille donc la jeune Aurélie, 22 ans, à se recentrer sur son projet et à cibler les entreprises pour lesquelles elle postule.

Car, pour le consultant, il est urgent de changer les vieilles méthodes RH: « La plupart des entreprises cherchent des jeunes talents issus des grandes écoles pour en faire des clones. Du coup, les candidats se forcent à entrer dans le moule au mépris de leurs personnalités et de leurs convictions. Or, la voie du succès est ailleurs. Il faut vendre ses atouts plutôt que ses diplômes au risque de ne jamais correspondre aux exigences des employeurs. Un engagement vaut mieux qu’un poste. » Et d’oser cette comparaison inspirante : « Un chef d’entreprise qui fait bouger les lignes, c’est le colibri qui apporte sa goutte d’eau pour éteindre l’incendie. »