Article de la revue

Le bien commun du côté des Apprentis d’Auteuil

Publié le 20/11/2016

Nicolas Truelle est le directeur général d’Apprentis d’Auteuil, une œuvre d’Église reconnue d’utilité publique qui s’engage auprès des jeunes et des familles les plus fragiles.

Pour nous, le bien commun est d’abord ce jeune, issu de cette famille au parcours heurté, blessé. Accueillir, accompagner en termes d’éducation, de formation, d’insertion, soutenir les parents dans leur rôle sont autant de moyens déployés pour que ce jeune puisse s’intégrer à la société et participe à sa vie.

L’exclusion, ce n’est pas seulement une injustice, c’est aussi, pour notre société, se priver de l’expérience unique de la personne exclue. Travailler à l’insertion, à la restauration du lien social sous toutes ses formes (familial, professionnel, amical…), c’est contribuer à l’épanouissement de toute personne. Plus encore, à l’édification de notre société, plus juste et plus « complète ». Bien sûr, cette mission est un chemin incertain, souvent dif cile mais néanmoins joyeux. Tous – professionnels de l’éducation, bénévoles, partenaires (entreprises, administrations…), donateurs, amis… – expérimentent qu’ils sont eux-mêmes mis en mouvement et transformés par les rencontres qu’ils font avec les jeunes. Celui qui donne reçoit plus que celui à qui il donne ! Un grand bien se fait en commun !

Nicolas Truelle, directeur général d‘Apprentis d‘Auteuil.