Actualité des EDC

Vendredi 3 avril – Chemin de Carême avec les EDC

Publié le 03/04/2020

Avec le prophète Jérémie, nous nous tournons vers le Seigneur de l’univers,
qui scrute l’homme juste, qui voit les reins et les cœurs (cf. Jr 20, 12)

Aujourd’hui notre intention de prière inclut
les gouvernants, les responsables politiques et experts sanitaires…
les chefs d’entreprise
tous ceux qui par leurs décisions doivent nous orienter
vers le Bien commun
pour accomplir de Bonnes œuvres.


Chant

 

R/ : Le Seigneur est ma lumière et mon salut,
De qui aurais-je crainte ?
Le Seigneur est le rempart de ma vie,
Devant qui tremblerais-je ?

1. J’ai demandé une chose au Seigneur,
La seule que je cherche :
Habiter la maison du Seigneur tous les jours de ma vie.

2. Habiter ta maison, Seigneur,
Pour t’admirer en ta beauté
Et m’attacher à ton Eglise, Seigneur.

3. J’en suis sûr, je verrai la bonté du Seigneur
Sur la terre des vivants.
Espère, sois fort et prends courage,
Espère, espère le Seigneur !


Évangile de Jésus-Christ selon St Jean (Jn 10, 31-42)

 

Lire ou écouter l’Évangile du jour sur Prionseneglise.fr

En ce temps-là, de nouveau, des Juifs prirent des pierres pour lapider Jésus. Celui-ci reprit la parole :
« J’ai multiplié sous vos yeux les œuvres bonnes qui viennent du Père. Pour laquelle de ces œuvres voulez-vous me lapider ? ».
Ils lui répondirent :
« Ce n’est pas pour une œuvre bonne que nous voulons te lapider, mais c’est pour un blasphème : tu n’es qu’un homme, et tu te fais Dieu. »
Jésus leur répliqua :
« N’est-il pas écrit dans votre Loi : J’ai dit : Vous êtes des dieux ? Elle les appelle donc des dieux, ceux à qui la parole de Dieu s’adressait, et l’Écriture ne peut pas être abolie. Or, celui que le Père a consacré et envoyé dans le monde, vous lui dites : “Tu blasphèmes”, parce que j’ai dit : “Je suis le Fils de Dieu”. Si je ne fais pas les œuvres de mon Père, continuez à ne pas me croire. Mais si je les fais, même si vous ne me croyez pas, croyez les œuvres. Ainsi vous reconnaîtrez, et de plus en plus, que le Père est en moi, et moi dans le Père. »
Eux cherchaient de nouveau à l’arrêter, mais il échappa à leurs mains.
Il repartit de l’autre côté du Jourdain, à l’endroit où, au début, Jean baptisait ; et il y demeura. Beaucoup vinrent à lui en déclarant :
« Jean n’a pas accompli de signe ; mais tout ce que Jean a dit de celui-ci était vrai. »
Et là, beaucoup crurent en lui.

 


Méditation

Il est frappant de voir si souvent les pierres servir non pas à bâtir mais à tuer. Dans l’évangile d’aujourd’hui (Jn 10, 31-42) une nouvelle fois, des hommes les saisissent pour lapider et non pour élever un temple, une maison, un abri.
Serait-ce là l’expression spontanée du cœur de l’homme ?
Il nous faut chercher ce que Dieu nous demande afin de percevoir la meilleure manière de construire, de mener à bien des œuvres bonnes.
Jésus est accusé de blasphème comme s’il avait prononcé le nom de Dieu (YHWH) alors qu’il était interdit de le faire.
Mais son crime n’est pas là ! Par sa parole, par ses actions, il vient bousculer l’ordre établi et surtout la compréhension étroite des juifs croyants rigides de son époque.
Le message central peut s’énoncer simplement : par sa propre volonté, Dieu nous donne de participer à sa création et nous élève à la condition divine.
Jésus fait référence au psaume 81 (82), 6 : « Je l’ai dit : Vous êtes des dieux, des fils du Très-Haut, vous tous ! »
Prions ce texte pour mieux saisir qui nous sommes, avec nos grandeurs et petitesses, et ce à quoi nous sommes appelés :
PSAUME 81
01 Dans l’assemblée divine, Dieu préside ; entouré des dieux, il juge.
02 « Combien de temps jugerez-vous sans justice, soutiendrez-vous la cause des impies ?
03 « Rendez justice au faible, à l’orphelin ; faites droit à l’indigent, au malheureux.
04 « Libérez le faible et le pauvre, arrachez-les aux mains des impies. »
05 Mais non, sans savoir, sans comprendre, ils vont au milieu des ténèbres : les fondements de la terre en sont ébranlés.
06 « Je l’ai dit : Vous êtes des dieux, des fils du Très-Haut, vous tous !
07 « Pourtant, vous mourrez comme des hommes, comme les princes, tous, vous tomberez ! »
08 Lève-toi, Dieu, juge la terre, car toutes les nations t’appartiennent.


Prière

Seigneur, tu n’as peur de rien !
Même pas de la longue succession de nos infidélités.
Tu persévères à nous aimer et à nous appeler,
Même quand ta voix n’est pas perçue par nos oreilles parfois bouchées.
Aide-nous à mieux entendre et prêter attention à ta parole.
Que la toute prochaine Semaine Sainte
Soit le moment favorable où nous nous montrerons attentifs à ce que tu dis et fais pour nous.
A chaque étape l’essence même de notre foi s’exprimera
Depuis l’entrée triomphale de Jésus à Jérusalem
Jusqu’à la sortie du tombeau du Christ Ressuscité.
 

C’est pourquoi nous te prions


Notre-Père