Actualité des EDC

Jeudi 30 avril – Prière en Temps Pascal avec les EDC

Publié le 30/04/2020

Ne plus avoir faim ni soif !
Mais qu’est-ce qui me poussera vers l’avant si je n’ai pas d’attente à assouvir ?

« Peuples, bénissez notre Dieu !
Faites retentir sa louange,
car il rend la vie à notre âme,
il a gardé nos pieds de la chute »
(Ps 65, 38-9)

 


Chant

 

Je suis le Pain vivant, descendu du Ciel
Qui mangera ce pain vivra à jamais
Et le pain que, moi, je donnerai,
C’est ma chair pour la vie du monde.

1. Ce pain d’amour pour l’homme
Quand dans le désert
La manne tombe en allégresse
Ce pain d’amour pour l’homme
Nourrit et libère
Et donne sens à sa promesse.

2. Pain d’unité pour l’homme
Un peuple de frères
Marchant vers la terre promise
Pain d’unité pour l’homme
Dans ce qui diffère
Et devient chance pour l’église.

3. Pain du pardon pour l’homme
Retour vers le Père
Dans la chaleur des retrouvailles
Pain du pardon pour l’homme
Abreuvant la terre
Et que mûrissent les semailles.

4. Ce pain d’espoir pour l’homme
Pétri de lumière
Et qui appelle à la confiance
Ce pain d’espoir pour l’homme
Pour la vie entière
Dieu renouvelle son alliance.

 


Évangile de Jésus-Christ selon St Jean (Jn 6, 44-51)

Lire ou écouter l’évangile du jour sur Prions En Eglise
En ce temps-là, Jésus disait aux foules :
« Personne ne peut venir à moi, si le Père qui m’a envoyé ne l’attire, et moi, je le ressusciterai au dernier jour. Il est écrit dans les prophètes : Ils seront tous instruits par Dieu lui-même.
Quiconque a entendu le Père et reçu son enseignement vient à moi. Certes, personne n’a jamais vu le Père, sinon celui qui vient de Dieu : celui- là seul a vu le Père. Amen, amen, je vous le dis : il a la vie éternelle, celui qui croit. Moi, je suis le pain de la vie. Au désert, vos pères ont mangé la manne, et ils sont morts ; mais le pain qui descend du ciel est tel que celui qui en mange ne mourra pas. Moi, je suis le pain vivant, qui est descendu du ciel : si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement. Le pain que je donnerai, c’est ma chair, donnée pour la vie du monde. »

(c)S.Beau

 


Méditation

En offrant son Fils à l’humanité, Dieu fait le plus beau cadeau, signe de son amour pour les hommes. Arrive-t-on à en mesurer l’intensité ? A y répondre en retour ? Et Dieu donne les hommes à son Fils.
Il semble bien ancré dans nos esprits et même dans notre corps, que la nourriture vient combler notre faim. Mais est-elle toujours proportionnée à nos vrais besoins ? Le Christ nous convoque et nous nourrit pour partager la vie éternelle. Par lui, nous recevons de Dieu une Parole et son enseignement. Certes, il ne nous apparaît pas de façon fulgurante, récurrente. Sa présence est pourtant réelle, diffuse et constante. Alors croire est un acte de foi, non pas une vision. Dire je crois, c’est exprimer une espérance et une attente.
« L’homme qui trouve ses délices dans la vérité, dans la Béatitude, dans la Justice, dans la Vie éternelle, est tiré vers le Christ… Comment mon âme atteindrait-elle ce qui lui faut chercher au-dessus d’elle-même ? Si elle restait enfermée en elle, elle ne verrait qu’elle et, en se voyant, elle ne verrait pas son Dieu ».

Saint Augustin, Homélie sur l’Evangile de Jean 26, 4

Le Christ vient achever, révéler pleinement ce que Dieu veut de nous. Notre liberté n’est pas altérée mais elle peut s’épanouir sans contraintes humaines, nourrie par Dieu. En communiant au Pain vivant, en partageant le corps du Christ, nous entrons dans la pleine compréhension de la foi au Christ, mort et ressuscité pour nous. Les semaines écoulées nous ont recentrés sur cet essentiel.
Voici la dernière étape de notre prière commune depuis le 16 mars. Nous avons partagé et parcouru ensemble ce chemin. Chacun de vous poursuivra sa route et portera cette espérance du Christ ressuscité en témoin de la Bonne Nouvelle.
Toutes nos épreuves ne sont pas terminées. Certaines très dures et violentes nous attendent à l’avenir. La prière doit encore nous rassembler. Avec les Conseillers spirituels régionaux, je vais étudier la faisabilité d’un accompagnement différent mais aussi proche de vous.
Soyez assurés de ma prière fervente et fraternelle avec chacun de vous. En ce mois de mai, qui est aussi mois de Marie pour les catholiques, j’aurai l’occasion chaque jour de le faire au titre de mon ministère au Pèlerinage National. Un parcours quotidien de méditation sera accessible sur les sites : www.pelerinage-national.org et sur www.prionseneglise.fr
Nous restons unis dans le Christ.
P. Vincent Cabanac, aa

 


Prière

Seigneur,
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour !
Ce pain de vie vient de toi.
C’est toi-même !
J’ai besoin de voir grandir ma faim et ma soif
Pour ressentir toujours plus que tu viens les combler.
En te priant, ce jour/ce soir,
Je te redis ma foi et mon espérance.

 


NOTRE-PÈRE