Actualité des EDC

Jeudi 2 avril – Chemin de Carême avec les EDC

Publié le 02/04/2020

 

 Le Dieu de l’Alliance a élu Abraham (Genèse 17, 3-9) et nous dit qu’à sa suite, il a fait alliance avec l’humanité, avec chacun de nous. Le Christ nous pousse à garder sa parole pour demeurer en vie.

Avons-nous le désir de répondre positivement ?

Portons-nous tous dans une commune prière :

Présentons au Seigneur nos soucis et nos consolations,

Ainsi que les intentions qui nous sont confiées.

Aujourd’hui, nous pensons particulièrement

aux membres de nos familles et à celles de nos collaborateurs.


Chant

1. Ô Jésus, digne es-tu de recevoir
La louange et l’honneur.
Ô Jésus, digne es-tu de recevoir
La louange et l’honneur.

R. Tu es Dieu et je suis à toi,
Tu es Dieu, tu es Dieu,
Tu es roi, et je fléchis les genoux
Devant toi,
Ô mon roi.

2. Tu es saint, et tu sièges en majesté
dans la gloire, dans les cieux.

Inter : Amen (Amen), Amen (Amen),
Amen (Amen), Amen (Amen).

R. Tu es Dieu et je suis à toi,
Tu es Dieu, tu es Dieu,
Tu es roi, et je fléchis les genoux
Devant toi,
Ô mon roi.


Évangile de Jésus-Christ selon St Jean (Jn 8, 51-59)

Lire ou écouter l’Évangile du jour sur Prionseneglise.fr

 

En ce temps-là, Jésus disait aux Juifs :
« Amen, amen, je vous le dis : si quelqu’un garde ma parole, jamais il ne verra la mort. »
Les Juifs lui dirent :
« Maintenant nous savons bien que tu as un démon. Abraham est mort, les prophètes aussi, et toi, tu dis : “Si quelqu’un garde ma parole, il ne connaîtra jamais la mort.” Es-tu donc plus grand que notre père Abraham ? Il est mort, et les prophètes aussi sont morts. Pour qui te prends-tu ? »
Jésus répondit :
« Si je me glorifie moi-même, ma gloire n’est rien ; c’est mon Père qui me glorifie, lui dont vous dites : “Il est notre Dieu”, alors que vous ne le connaissez pas. Moi, je le connais et, si je dis que je ne le connais pas, je serai comme vous, un menteur. Mais je le connais, et sa parole, je la garde. Abraham votre père a exulté, sachant qu’il verrait mon Jour. Il l’a vu, et il s’est réjoui. » 

Les Juifs lui dirent alors :
« Toi qui n’as pas encore cinquante ans, tu as vu Abraham ! »
Jésus leur répondit :
« Amen, amen, je vous le dis : avant qu’Abraham fût, moi, JE SUIS. »
Alors ils ramassèrent des pierres pour les lui jeter.
Mais Jésus, en se cachant, sortit du Temple.


Méditation

La crainte de la mort se fait plus prégnante alors qu’elle porte pour beaucoup aujourd’hui les traits invisibles d’un virus qui se diffuse. Pour ne pas la croiser nous nous confinons. Il s’agit de ce qui atteint notre corps, notre existence humaine dont nous ressentons la fragilité.

Mais pour la protection de notre âme et de tout notre être, quel est le meilleur vaccin ?

Jésus nous propose d’accueillir et garder sa parole.
Souvent, nous imaginons que les propos sont fugaces, légers, volatiles. Mais ici la Parole du Seigneur est fondatrice, protectrice, elle est source de vie pour ceux qui la gardent dans leur cœur.

Depuis que Dieu a fait Alliance avec Abraham, l’homme se trouve lié au Seigneur.

En le voyant, nous nous réjouissons.

En l’écoutant, nous nous consolons.

En gardant sa parole, nous en vivons.

« Tu es né, ô homme, tu mourras. Par où t’en iras-tu pour ne pas mourir ? Que feras-tu pour ne pas mourir ? Pour te consoler, toi qui mourras nécessairement, ton Seigneur a daigné mourir volontairement ?… Par conséquent, Frères, gardons sa parole dans la foi pour parvenir à la vision quand nous aurons reçu la liberté la plus totale » 

 

(Saint Augustin, Homélie sur l’évangile de Jean 43)


Prière

Seigneur, tu nous rejoins par ta parole.
Nous voulons la garder dans notre cœur, bien à l’esprit.
En ce moment où tous les bruits ambiants ont baissé en intensité,
Notre attention peut être plus vive pour t’écouter et accueillir ce que tu nous dis.
Ne soyons pas comme ceux qui s’opposaient à toi avec des arguties théologiques
Donne-nous d’apprécier toujours plus Ta Parole,
De la méditer, d’en saisir le sens et de la partager.
Elle vient nourrir notre vie de foi, notre famille, nos relations, notre vie spirituelle
Aussi reprenons-nous avec confiance cette prière


Notre-Père