Actualité des EDC

Les EDC invitent à prier pour l’unité des Chrétiens

Publié le 21/01/2019

Du 18 au 25 janvier 2019, comme chaque année, les EDC s’associent à la semaine de prière pour l’Unité des Chrétiens. Lancée il y a 111 ans, cette semaine spéciale propose chaque année de réfléchir et prier autour d’un thème d’unité; le matériel préparé en amont par un pays choisi (l’Indonésie cette année) nous permet ainsi d’organiser au quotidien des temps de prières.

Au-delà de la proposition faite par la commission Foi et Constitution du Conseil œcuménique des Églises et le Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens, c’est chaque paroisse, Église, groupe de prières, ou famille qui peut se réunir pour prier ensemble. Pour les EDC, cet appel à la prière fait particulièrement sens. Chacun des membres des EDC a la chance de pouvoir s’enrichir de la présence d’un membre d’une autre confession chrétienne dans son équipe, ou lors de rassemblements régionaux ou nationaux. La puissance de notre dialogue et de notre prière intra-confessionelle nourrit ce que nous avons de plus précieux aux EDC, la pensée sociale chrétienne.

Avec tous les Chrétiens qui, de par le monde, prient pour l’unité, vous trouverez ici le programme de prières pour chaque jour mis en place cette année.

Tout particulièrement, en tant qu’Entrepreneur et Dirigeant Chrétien, nous vous invitons à

  lire ou relire le livret « L’œcuménisme vécu aux EDC »

ainsi qu’à découvrir le témoignage d’un temps de rencontre entre la commission Vie du Mouvement et le pasteur G. de Clermont, EPUdF, région Ouest:

« Début janvier 2019, la commission Vie du mouvement a pris un temps de ressourcement en allant rencontrer le pasteur Guillaume de Clermont à Tours où il préside l’église protestante de la région ouest (46 paroisses de Saint-Malo à la Charente, de Brest à Bourges, avec 28 pasteurs).

Après un chant et une méditation sur « l’incarnation » (Jean 1, v 14 et Philippiens 2) qui nous a introduit à l’unité des chrétiens, le pasteur de Clermont a présenté les différentes composantes de la confession protestante en France : Calviniste, Luthérienne ainsi que Baptiste et Évangélique. Hors Alsace, la fédération protestante de France est composée de 480 paroisses, 411 pasteurs dont 147 femmes, pour 350 pasteurs en paroisse répartis en 9 régions, avec un budget national d’environ 27M€.

Selon le régime presbytérien-synodal, seul le Christ est à proprement parler le seul chef de l’Église : son autorité n’est déléguée à personne. L’Église protestante est donc structurée en conseils élus tous les 4 ans qui vivent un gouvernance à caractère vraiment démocratique et d’une pertinence inégalée aujourd’hui :

Paroisse : élection du conseil presbytéral avec un président. Le pasteur est nommé par ce conseil.
Région : élection du conseil régional lors du synode régional composé des élus des conseils paroissiaux.
National : élection du conseil national lors du synode national composé des élus des conseils régionaux.
L’église protestante veut être une Église de témoins de Jésus, le Christ. Elle choisit la confiance reçue et partagée, la lecture de la Bible qui nous met debout, la solidarité  les uns avec les autres et la sobriété, un style de vie bonne qui favorise la responsabilité et partage.

Le pasteur de Clermont a ensuite longuement évoqué les enjeux de l’Eglise protestante : érosion de la collecte, sens des projets de paroisses, discernement des laïcs engagés, évangélisation, … On s’est aperçut alors que catholiques et protestants sont les meilleurs alliés dans notre époque de plus en plus déchristianisée.

Voilà une belle journée de ressourcement pour notre commission avant de démarrer le nouveau livret parcours qui sortira été 2019« .

Lionel Brenac, Angers 4, Pdt commission Vie du Mouvement

Prière pour l’unité des Chrétiens, d’après l’abbé Paul Couturier, écrite par la communauté du Chemin-Neuf

Seigneur Jésus,

Qui as prié pour que tous soient un

Nous te prions pour l’unité des Chrétiens,

telle que tu la veux, par les moyens que tu veux.

Que ton Esprit nous donne,

d’éprouver la souffrance de la séparation

de voir notre péché

et d’espérer au-delà de toute espérance.

AMEN.