Actualité des EDC

Dirigeants Chrétiens n°95 – Dirigeants chrétiens à l’international

Publié le 04/05/2019

Dirigeants Chrétiens à l’international

Quel que soit leur secteur d’activité ou leur taille, les entreprises sont de plus en plus nombreuses à avoir une activité à l’international.

Pour les dirigeants français qui souhaitent mettre l’Évangile au cœur de leur vie professionnelle en s’appuyant sur la Pensée sociale chrétienne, cela implique un nouveau défi : s’adapter à des environnements culturels, religieux ou économiques différents.

Les témoins de ce dossier nous montrent que la Pensée sociale chrétienne peut « purifier », « renforcer » et « élever » les « ressources et formes de vie des peuples » sans rien retirer de ce qu’ils ont de bon (Lumen Gentium, 13).

Au contraire, c’est au contact de la diversité des cultures humaines que la pensée sociale peut pleinement se déployer.

 


Entretien croisé

La Pensée sociale chrétienne, un bien universel ?

La Pensée sociale chrétienne peut-elle être mise en oeuvre à l’étranger, en entreprise ? S’enrichit-elle de la confrontation à d’autres cultures ? Comment composer avec la réalité du terrain en prenant en compte la culture, la religion, l’histoire du pays ou encore son état de développement ? Rencontre entre Monseigneur Georges Colomb et François Vigne qui partagent leur regard et leur expérience à l’international. Extraits d’un échange sur le vif à retrouver dans la revue.

 

 

Monseigneur Georges Colomb,
évêque de La Rochelle et Saintes,
ancien supérieur général des Missions étrangères de Paris (MEP) .

François Vigne,
dirigeant fondateur associé de Sycomore Corporate Finance
membre de l’équipe EDC Neuilly-Nord.

 

 


Témoignage

Pierre-Yves Pouliquen, directeur général de la Business Unit Afrique, Moyen-Orient et Inde chez Suez, équipe EDC Viroflay.

« La Pensée sociale chrétienne est souvent méconnue mais essentielle »

J’ai la chance de travailler au sein d’une entreprise dont l’objet social même est de protéger la planète,  c’està-dire notre bien commun. Le savoir-faire du groupe permet de répondre aux besoins vitaux de toutes les classes sociales des pays qui sollicitent Suez. L’accès à l’eau, la qualité de l’air et le traitement des déchets sont des problématiques essentielles dans ces zones à forte croissance  urbaine. Là-bas comme ici, la Pensée sociale chrétienne est souvent méconnue mais néanmoins essentielle car elle pose des questions clés : bien commun, subsidiarité… Les EDC, notamment en m’invitant à prendre Laudato Si’ pour fil conducteur, m’ont aidé à mettre l’homme au cœur de mes préoccupations. Par exemple, la subsidiarité existe quand nous donnons à des populations locales la capacité de travailler en les associant pleinement aux projets que nous menons  coopérative de chiffonniers à Meknès, accès à l’eau dans les bidonvilles…). Parallèlement, nous répondons à la quête de sens de nos collaborateurs, fiers de ces réalisations. Une démarche gagnant-gagnant qui remet l’homme au centre de nos activités ! (A.W.)

 


Question de sens

L’appartenance au Royaume au-delà des frontières

Edina Pulaï, pasteur de l’Eglise protestante unie (EPU) Saintes-Sud Saintonge, conseiller spirituel région EDC Poitou-Charentes-Limousin.

À notre identité humaine s’ajoute notre identité de chrétien qui prend des visages aussi variés que les contextes où l’Évangile a été annoncé. Partout où nous nous trouvons et guidés par l’Esprit Saint, vivons la fraternité, y compris au cœur de l’entreprise.

Identité humaine : qui suis-je ?

Dès le plus jeune âge, notre identité se forme par notre histoire, notre éducation et notre culture grâce à notre famille et notre entourage. L’identité, c’est ce que nous sommes, ce qui nous construit et nous tient debout. Ce sont des réalités dynamiques qui donnent plusieurs aspects à notre identité. S’identifier par exemple homme ou femme, époux ou épouse, père ou mère, homme ou femme d’affaires. Mais aussi s’identifier par sa nationalité, par son métier, son centre d’intérêt ou sa passion, son point de vue politique, etc.

(…)

 


Billet du conseiller spirituel national

Disciples ardents pour les nations

Père Vincent Cabanac, assomptionniste, conseiller spirituel national des EDC

Jésus provenait de Nazareth et était dénommé ainsi jusque sur la Croix. Ses apôtres étaient issus de cette même terre, d’un même peuple. Sa parole aurait pu se limiter à un groupe capable de comprendre sa langue, son message et sa tradition religieuse si prégnante. Mais la Résurrection du Christ a chamboulé cet ordre et détruit toute
tentation d’étroitesse.