Actualité des EDC

02/06 – Chronique RCF – Mettre l’Esprit Saint au coeur de notre vie professionnelle

Publié le 03/06/2020

Mettre l’Esprit Saint au cœur de notre vie professionnelle

Retrouvez la chronique du 2 Juin de Philippe Royer, président des EDC sur RCF

​En ce temps de pentecôte, ce matin nous allons nous demander en quoi l’Esprit Saint pourrait nous aider dans notre vie professionnelle et nous amener une intuition éclairée.

Nous sortons d’une période où pendant de nombreuses années nous avons accepté de ranger notre foi dans le rayon vie spirituelle intérieure au nom du respect de la laïcité des autres.  Parler de sa foi dans sa vie personnelle était déjà du domaine de l’audace. Alors oser en parler dans sa vie professionnelle est du domaine de l’inconscience ou de la révélation mystique ! Cela a généré l’un des plus grands maux de notre temps : la schizophrénie ! Nous serions condamnés à avoir trois vies distinctes : l’un personnelle et familiale, l’une professionnelle et la troisième spirituelle.  Cela voudrait dire que je pourrais être un gentil mari, père de famille attentionné, être un chrétien ami de Jésus mais être un patron tyrannique non respectueux de ses équipes. L’inverse serait également possible. Mais nous voyons bien qu’il y a quelque chose qui ne colle pas.
 

Comment réconcilier sa vie professionnelle et sa foi ?

Le premier point est de comprendre que notre vie chrétienne doit se vivre dans toutes les dimensions de sa vie et que l’antidote à la schizophrénie est l’alignement. Je sais que c’est l’exercice de toute une vie mais la progression dans cet alignement de vie rend heureux. Le second point est de me mesurer qu’il est possible d’assumer son identité tout en respectant le chemin spirituel des autres. Il faut bien sûr un peu de courage et cela oblige à vivre sa foi en actes pour ne pas être un contre-témoignage. Si vous saviez combien dire qui on est rend libre. Le troisième point est de repérer ses talents professionnels et puiser dans les textes de la pensée sociale chrétienne qui pose des repères fixes dans un monde ou tout bouge. Pour donner du fruit, il nous faut éveiller l’intelligence de notre foi.
 
Pour bénéficier de cet élan spirituel dans l’ensemble des composantes de notre vie et éviter l’épuisement et le burn out, il nous faut changer de paradigme. Aux EDC, nous suggérons de commencer par l’essentiel, par rendre grâce d’avoir déjà tout reçu par la grâce du baptême. Cet essentiel nous amène à la vie éternelle, il doit donc transfigurer toutes les dimensions de notre vie. A titre personnel, tous les soirs je rends grâce des belles rencontres professionnelles du jour, des dossiers qui avancent. Pour passer une nuit apaisée, je dépose tous les soirs au pied de la croix ce qui est trop lourd, les tensions entre personnes, les dossiers inquiétants, les mauvaises nouvelles du jour. Chaque jour, à l’image de Mère Téresa, j’ai augmenté mon temps de prière pour confier ma journée et la rendre apaisée et féconde. Au-delà de temps de prières, l’Esprit Saint accompagne chacun de mes rendez-vous. C’est simple, il suffit d’en avoir le grand désir et d‘oser lâcher prise pour le laisser faire émerger en nous cette intuition éclairée dont tant rêvent!

A venir : Inscrivez-vous à partir du 4 juin à une e-rencontre organisée en partenariat avec Entrepreneurs d’Avenir, les EDC, Fondacio, le Forum104, HEC Club Spiritualités et Leaders Éclairés. Plus d’infos ici.