• Bien commun et entreprise

    Cahier des EDC - Février 2017

    Commission Sources bibliques et théologiques
    Qu’est-ce que le bien commun et comment le mettre en œuvre en entreprise afin que le dirigeant chrétien exerce ses responsabilités en cohérence avec sa foi ?
    Après un premier cahier sur La subsidiarité, ce volume est le second de la collection « La pensée sociale chrétienne », créée par les EDC pour contribuer à faire vivre et à témoigner de la sagesse accumulée par l’Église et fournir des outils pour se former à la pensée sociale chrétienne dans l’environnement spécifique de l’entreprise.
    Ce cahier, conçu pour être travaillé notamment en équipe EDC, propose une définition du bien commun et une méditation sur ce principe de la pensée sociale chrétienne à partir de l’Écriture, avant d’aborder sa mise en œuvre concrète au sein de l’entreprise. Il soumet enfin au lecteur une proposition d’itinéraire pour organiser la réflexion sur plusieurs réunions d’équipe.
  • Le chrétien et la dette

    Cahier des EDC - Mai 2016

    Commission Éthique financière

    La commission Éthique financière des EDC propose des éléments de réflexion chrétienne sur la dette. On appelle ici "dette" toute forme de créance exigible sous forme monétaire : tout ce qui constitue un droit juridique à exiger de l'argent de quelqu'un, maintenant ou à un terme défini, en contrepartie d'une prestation antérieurement fournie au débiteur, en général une somme d'argent qui a été prêtée. Ainsi comprise, la dette suppose une forme de confiance de la part du créancier ; mais en même temps, elle est en principe exigible et cette exigibilité ne dépend pas de la situation du débiteur.
    Ce cahier aborde tour à tour la dimension biblique de la question, les problèmes posés par la dette privée, des entreprises et des particuliers, ceux posés par la dette publique, et enfin cette forme particulière d’engagement financier que constituent les retraites par répartition.

  • La subsidiarité

    Cahier des EDC - Février 2016

    Commission Sources bibliques et théologiques
    Le principe de subsidiarité appartient au socle fondamental de la pensée sociale chrétienne. Son énoncé est simple : " Donner la resonsabilité de ce qui peut être fait au plus petit niveau d'autorité compétent pour résoudre le problème."
    En revanche, son application s'avère plus complexe. Le contraire serait étonnant car la subsidiarité touche aux relations des personnes avec les communautés auxquelles elles appartiennent et traite de la subordination des communautés entre elles. Tout le fonctionnement de la société est concerné...
    Chacun peut, avec son seul bon sens, faire de la subsidiarité sans le savoir. Mais une compréhension plus fine et plus profonde du principe permet d'être plus juste et plus efficace dans son comportement et ses décisions. Pour un chrétien, cette connaissance est aussi un moyen de renforcer la cohérence de sa vie. En effet, au-delà des intentions et des discours les plus généreux et les plus sincères, une bonne façon d'être sûr que l'homme est "au coeur du fonctionnement " d'une entreprise est de vérifier que son organisation est vraiment "subsidiaire".
  • La RSE - Responsabilité sociétale de l'entreprise

    Cahier des EDC - Décembre 2013

    Groupe de travail Développement durable

    La RSE, responsabilité sociétale de l’entreprise, concept purement laïc, est la mise en oeuvre du développement durable dans l’entreprise.

    Les auteurs de ce cahier proposent des réflexions et des interrogations éclairées par leur foi, concernant le développement durable et la RSE, pour aider le dirigeant d’entreprise chrétien à répondre à l’appel de l’Évangile dans l’élaboration d’une vision sans laquelle il ne peut pas y avoir de projet d’entreprise et d’appropriation par le personnel.

    Leur ambition n’est pas d’apporter des solutions, mais de justifier pourquoi, et dans quels domaines, les dirigeants d’entreprise portent une responsabilité majeure pour promouvoir les changements conduisant au développement intégral de l’homme sur une terre habitable aujourd’hui et encore demain.

  • Pouvoir et autorité du dirigeant

    Cahier des EDC - Août 2013

    Commission Sources bibliques et théologiques

    Pouvoir et autorité : le pouvoir n'entraîne pas naturellement l'autorité et détenir une autorité ne signifie pas nécessairement avoir le pouvoir.

    La commission Sources bibliques et théologiques des EDC a réfléchi sur ces deux notions dont l'alliance lui semble au coeur de la fonction de dirigeant. Sans perdre de vue que pour des dirigeants chrétiens, la domination liée au pouvoir peut à tout moment faire oublier que l'autorité première est celle de Dieu.

  • Regard chrétien sur l'évaluation du collaborateur

    Cahier des EDC - Juillet 2013

    Groupe de travail Évaluation du collaborateur

    " Ce cahier est en fait un rappel à tous les dirigeants et managers, en premier lieu aux EDC, que si les entreprises sont les lieux de création des richesses économiques, elles sont d’abord des lieux d’épanouissement des richesses humaines : il ne saurait y avoir de performance durable sans appel à l’expression des talents de chacun de ceux qui participent à l’aventure collective. " (préambule de Robert Leblanc)

  • Une spiritualité pour l'homme d'action

    Cahier des EDC - Juillet 2013

    Père Jacques Jouitteau

    Ce livret, publié en 1997, réimprimé en juillet 2013, est un classique ignatien, pur comme le cristal des Exercices spirituels, éternel comme le fondement solide d'une expérience éprouvée de la volonté de Dieu.
    Il a pour objet de définir une " spiritualité de l'action " et de rechercher ce que peut être la vie spirituelle d'hommes et de femmes engagés. Car comment faire le lien entre la vie professionnelle, les responsabilités sociales, civiques, éducatives et familiales et la vie de foi ?

    Comment agir effectivement en chrétien au coeur du monde ?

  • Qu'est-ce qu'un bon marché financier ?

    Cahier des EDC - Septembre 2012

    Commission Éthique financière

    « Qu’est-ce qu’un bon marché financier ? » La question se pose en effet. D’où ce nouveau document de proposition de la commission Éthique Financière des EDC. Il ne vise pas à donner des réponses techniques : il examine, sous l’angle moral,  la question de la légitimité du marché financier et les conditions auxquelles il doit satisfaire pour être un « bon » système. Un système qui joue le rôle qu’on peut et doit en attendre dans notre économie.

  • La gratuité

    Cahier des EDC - Février 2012

    Commission Sources bibliques et théologiques

    Un sujet qui semble difficilement compatible avec l'entreprise dont la vocation est de créer et développer des biens et des services avec profit... La commission Sources bibliques et théologiques a conclu que le paradoxe entre la gratuité et l'activité économique mérite d'être traité car il place le chef d'entreprise au coeur de la contradiction entre la dimension centrale de l'être chrétien et ses responsabilités d'entrepreneur et de dirigeant.

    La gratuité dans l'entreprise ouvre sur le thème de l'amour dans l'entreprise. Si l'homme est fait pour aimer, il n'y a aucune raison que cette caractéristique de l'homme doive être mise entre parenthèses dans le monde de l'entreprise. Cela peut paraître encore plus incongru et provoquant que de parler de gratuité mais tout aussi nécessaire. Il ne s'agit pas d'une question utopique mais plutôt, comme la gratuité, d'une question d'efficacité et de fécondité au sens économique, humain et chrétien.

    La gratuité ou le don seraient donc le sel qui donne un sens, un goût, un avenir à ce que l'homme entreprend ?

  • Le juste prix

    Cahier des EDC - Janvier 2012

    Commission Éthique financière

    Fixer le prix est un choix économique essentiel. Le souci de la justice est ce qui nous permet de retrouver l'homme dans la transaction. Comment faire nos choix dans cet esprit ?
    La commission Ethique financière des EDC a tenté de fournir des repères pour cela, sachant que s'il est bien organisé et animé par des acteurs responsables, le marché est essentiel dans ce processus.

  • Être juste en entreprise ?

    Cahier des EDC - Mars 2011

    Commission Sources bibliques et théologiques

    Les révolutions actuelles autour de la Méditerranée, les événements sociaux qui ont récemment agité notre pays, l’adoption de certaines réformes corrigeant les excès de l’ultra libéralisme sont autant de réactions à l’injustice.
    L’appel à la justice est universel.
    Et quel dirigeant ne souhaite t-il pas prendre des décisions justes ?

    La commission Sources bibliques et théologiques tente ici d’éclairer le thème fondamental de la justice pour proposer à chaque entrepreneur et dirigeant des moyens pour mieux comprendre ce que peut signifier pour lui et dans son propre contexte « Être juste en entreprise ».
     

  • La rémunération des dirigeants - Réflexions et questionnements

    Cahier des EDC - Mars 2010

    Ce document s'adresse à tout dirigeant qui s'interroge sur la politique de rémunération de son entreprise. Il s'inscrit dans la ligne des Assises nationales de Marseille en 2008, sur le thème "Diriger et servir", et celles de Besançon en mars 2010, sur le thème "Tenir le cap", et oriente vers des devoirs nouveaux pour les dirigeants, au premier rang desquels se trouvent le service et le partage.

  • Le credo des chrétiens

    Cahier des EDC - Juillet 2008

    Commission Sources bibliques et théologiques

    Les membres de la commission ont relu ensemble le Credo – celui du Symbole des Apôtres – pour voir s’il pouvait, à titre d’expression privilégiée de la Tradition théologique, être utile au chef d’entreprise désireux de progresser dans l’intelligence de sa foi.
    Ils se sont ensuite risqués à écrire leur propre Credo.

    Cette démarche, en nous aidant à repérer comment chaque baptisé que nous sommes s’inscrit dans l’Eglise une et universelle, nous permet d’assumer notre sensibilité singulière dans notre lien d’appartenance à la communauté.
    Ils invitent chacun, après avoir médité un temps sur le Symbole des Apôtres, à se lancer à son tour dans la rédaction de « son propre » Credo.

  • La création que Dieu nous confie - Agir pour maîtriser les émissions de gaz à effet de serre

    Cahier des EDC - Avril 2008

    Ce document a été élaboré à l’intention des chefs d’entreprise chrétiens, membres ou non du mouvement des Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens. Il a pour but de les convaincre qu’économiser l’énergie, la produire et fournir produits et services sans ou avec peu d’émissions de gaz à effet de serre est le premier grand défi planétaire lancé à toute l’humanité. Il incombe à notre génération de le relever sans attendre.
    Ce défi, pierre angulaire du « Développement Durable » et du développement des pays du Sud, se traduit pour le dirigeant chrétien par une interrogation sur son mode de vie et sur l’empreinte de son entreprise en terme d’émissions de gaz effet de serre.
    Une révolution sociétale et industrielle est en marche, porteuse de nouveaux risques mais aussi de nouvelles opportunités considérables.

    En tant que chrétiens, nous avons une responsabilité particulière et le devoir impérieux d’« agir pour maîtriser les émissions de gaz à effet de serre ».

     

  • Les dépenses de santé - Etat des lieux, options possibles, valeurs à préserver

    Cahier des EDC - Juin 2007

    Commission Protection sociale

    Déficit qualifié d’abyssal par le Premier Ministre en 2003, réforme de 2004 visant à faire changer les comportements, nouvelle franchise applicable à partir de 2008, le financement des dépenses de santé ne cesse de figurer dans notre actualité.

    Les Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens ont mené une réflexion sur ce problème en se plaçant sous l’angle de la pensée sociale chrétienne :

    Comment financer un appareil producteur de biens et services médicaux, aussi efficace et efficient que possible, tout en permettant à chacun d’accéder aux soins, sans barrière financière, dans le cadre d’un financement solidaire aussi étendu qu’économiquement supportable ?

     

  • Ressorts du dirigeant chrétien

    Cahier des EDC - Février 2007

    Commission Sources bibliques et théologiques

    Le chef d’entreprise chrétien vit une tension entre aspirations chrétiennes et exigences économiques. Ni contradiction ni incompatibilité, cette tension est plutôt une différence de potentiel, source d’énergie et d’innovation ; dans l’entreprise aussi, la foi est un atout, non un handicap. Cette tension entre les exigences de ce monde et l’appel du Christ est présente en tout chrétien, mais nos responsabilités économiques lui confèrent une acuité particulière...

  • Entreprises en difficultés - Témoignages d'entrepreneurs autour de la loi de sauvegarde des entreprises

    Cahier des EDC - Janvier 2007

    A l'occasion d'une nouvelle loi sur les redressements judiciaires, des dirigeants chrétiens, dont certains ont eu à vivre l'épreuve, ont réfléchi au bien fondé des ces nouvelles orientations au double éclairage de leurs convictions et de leur expérience vécue.

  • Transmettre, céder, reprendre une entreprise. Sept convictions - Sept recommandations

    Cahier des EDC - Novembre 2006

    Les Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens rappellent à celui qui cède ou transmet, tout autant qu'à celui qui envisage de reprendre une entreprise, que l'homme "debout", c'est lui, et que ses décisions, il a le devoir de les éclairer pour les prendre dans le respect de la dignité de chacun, rendant par là même gloire à un Dieu qui compte sur lui et lui fait confiance.

    " Construire un monde qui soit à la mesure de l'homme et qui réponde pleinement au dessein de Dieu"  Jean-Paul II-Jeudi Saint 2003

     

  • L'entreprise au service de qui ? Une nouvelle approche de la gouvernance

    Cahier des EDC - Octobre 2005

    Les Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens, en tant qu'entrepreneurs et dirigeants d'entreprises, ont la volonté de faire évoluer leur pratique managériale et leur comportement.

     
    Les Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens, en tant que chrétiens, ne peuvent en revanche pas omettre de placer l'homme au centre de leurs préoccupations en accordant une attention toute particulière à ceux qui sont dépourvus de toute formation économique et financière.
     
    Les Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens savent combien sont lourdes et multiples les obligations légales et les contraintes financières qui pèsent sur les entreprises, mais ils rejettent toute forme de passivité et de soumission à une fatalité qui n'existe pas. En matière de gouvernance, la transparence et le dialogue sont les deux maîtres mots qu'ils veulent mettre en avant, au service du bien commun pour permettre à tous les acteurs de l'entreprise de mieux vivre ensemble.
     
    " Ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le pour eux. " (Luc 6, 31)

     

  • Progresser sur les licenciements collectifs - 24 propositions

    Cahier des EDC - Octobre 2003

    Les Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens qui regroupent des hommes et des femmes à la fois dirigeants d’entreprises et chrétiens, ne peuvent qu’être interpellés par les licenciements, terme devenu source de rejet pour beaucoup et pourtant inhérent aux aléas de la vie économique dans laquelle vivent pleinement nos entreprises.
     
    Dans ce document, les Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens ont choisi de se pencher plus particulièrement sur les licenciements économiques, à la fois parce que collectifs ils sont source d’instrumentalisation anonyme des personnes concernées, mais aussi parce qu’encadrés précisément par la loi, ils protègent mieux ces mêmes personnes et sont, donc, à privilégier. 

    Partant de l’homme (« Le but du travail reste toujours l’homme lui-même » pour Jean Paul II) et du constat que le contrat de travail implique une relation de confiance et de solidarité, dont la rupture est une souffrance, les EDC considèrent que les effectifs d’une entreprise ne peuvent pas être considérés comme une simple variable d’ajustement, et que des entrepreneurs libres et responsables doivent aborder ces questions en intégrant pleinement le repère de la dignité et du respect de l’homme fondement de la foi chrétienne.
     

    Mais les Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens constatent aussi que certaines mesures destinées à protéger les travailleurs sont en fait sources de pertes d’emplois en s’opposant à la fluidité du marché du travail et proposent différentes pistes pour favoriser l’emploi et pour éviter les blocages et retards qui sont directement in fine préjudiciables à l’emploi.
     
    La notion de responsabilité est centrale et elle concerne les trois groupes d’acteurs : entreprises, travailleurs et collectivités (nationale et locales). Les Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens croient aux vertus du dialogue et sont très favorables à tout ce qui peut inciter à la conclusion d’accords entre partenaires sociaux. Ils souhaitent que les engagements volontaires, signes d’une responsabilité assumée, se traduisent par des avantages relatifs dans les dispositifs de solidarité existants (modulation des cotisations d’assurance chômage, par exemple).
     
    Les Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens s’engagent en formulant 24 propositions précises qui s’inscrivent dans une double exigence : respect de l’homme et efficacité. Ce sont des pistes ouvertes. Ils souhaitent qu’elles contribuent directement à un véritable débat permettant d’aboutir à des mesures effectives.
     
    Pierre Lecocq
    Président national - Octobre 2003