Histoire

Version imprimableEnvoyé par emailversion PDF
  Dirigeants Chrétiens, la revue du mouvement, publie ce numéro hors-série préparé à partir du travail de recherche mené depuis 2012 par le CNRS et l’EHESS sur les archives des Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens, de ses origines à nos jours. L’histoire du mouvement s’est écrite à partir de la conviction de Joseph Zamanski, premier président du mouvement en 1926, soucieux de mettre la Doctrine sociale de l’Église au cœur de la réflexion. Une chaîne de dirigeants, de membres actifs et de conseillers spirituels a pris le relais au fil des ans jusqu’à notre époque contemporaine.
« 90 ans d’espérance 1926 – 2016 » invite à regarder les origines du mouvement et l’évolution de son identité pour se tourner vers demain.

 
L'histoire du mouvement

 

  • 1926     Création de la Confédération Française des Professions (CFP). Elle regroupe des syndicats d’employeurs chrétiens décidés à " réintégrer dans le monde des affaires la morale et la conscience ".
  • 1931     À l’initiative de la CFP, création de la Conférence Internationale des Employeurs Chrétiens, qui donnera naissance en 1949 à l’Uniapac.
  • 1936     Réflexion sociale au sein de la CFP : " La production n’a pas pour seul but le profit du capital mais aussi la vie de tous les collaborateurs de la production et la satisfaction des besoins du consommateur. "
  • 1948     La CFP devient le Centre Français du Patronat Chrétien (CFPC). Il perd son caractère professionnel et syndical au profit d’une pensée et d’une action plus orientées vers la mise en pratique des enseignements de l'Église. Il est associé au CNPF à titre consultatif, sans droit de vote.
  • 1958     À " CFPC " s'associe désormais le sous titre " Centre Chrétien des Patrons et Dirigeants d’Entreprise Français " pour marquer que le mouvement est ouvert à tous ceux qui ont la volonté de poursuivre et promouvoir la réflexion chrétienne en matière économique et sociale.
  • 1989     Le sigle évolue encore pour devenir "CFPC : Patrons et Dirigeants chrétiens", espace d’accueil de patrons et dirigeants chrétiens désireux de faire coïncider leur foi et leur vie professionnelle.
  • 2000     Le Centre Français du Patronat Chrétien (CFPC) devient les Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens (les EDC).
  • 2011    Création de la Fondation des Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens qui a pour objet de conduire, promouvoir et soutenir toute action d’intérêt général à caractère social et philanthropique permettant d’ordonner la vie économique autour de l’homme et du bien commun.

Ils ont fait les EDC

 

Depuis septembre 2012, une équipe de chercheurs de l’École des hautes études en sciences sociales et du CNRS travaille sur l’histoire des EDC avec le soutien de la direction du mouvement. Cette équipe est composée de Nicolas de Bremond d’Ars, Marie-Emmanuelle Chessel, Hélène Frouard et André Grelon. Si vous avez des archives ou un témoignage à apporter, veuillez contacter Marie-Emmanuelle Chessel (chessel@ehess.fr).
 
La revue Dirigeants Chrétiens, dans ses numéros 68 (nov-déc 2014) à 72 (juil-août 2015), est revenue sur cinq grandes figures du mouvement.
 

 
Joseph Zamanski et la Confédération française du patronat, ancêtre des EDC

« Sa Sainteté vous envoie gage paternelle bienveillance première bénédiction apostolique. » L’homme à qui Jean XXIII adresse ce télégramme, quelques jours à peine après son élection en 1958, s’appelle Joseph Zamanski...

Émile Decré et le 24, rue Hamelin
« Un phare planté sur la colline de Chaillot » : voilà comment le Centre français du patronat chrétien présente en 1962 son projet immobilier. Le siège du CFPC doit en effet quitter ses locaux parisiens de la rue de l’Université...

Yvon Chotard et la formation des patrons
Nous sommes en février 1967. Dans une petite ville du Tarn, un groupe de patrons se réunit pour suivre une formation sur le financement de l’entreprise. L’événement serait banal si un jésuite, le R.P. Heckel, n’était présent afin d’apporter le regard de l’Église sur ce thème concret. La réunion est en effet organisée par le Centre français du patronat chrétien (ancêtre des EDC), un mouvement précocement impliqué dans la formation dirigeants d’entreprise...

L’appel d’André Courtaigne ou la conversion personnelle du dirigeant
" Heureux ceux qui souffrent de ne pouvoir payer les salaires qu’ils voudraient (…) "  (A. Courtaigne, Confirmer l’entreprise ? L’échelle de Jacob, Aubin Éditeur, Saint-Étienne, 1998, 122 p.). En 1979, André Courtaigne, membre laïc du CFPC, propose une lecture personnelle des Évangiles.

Le père Robert Phalip et les conseillers spirituels nationaux
De l’aumônerie du lycée Clémenceau à la paroisse de Saint-Denis, le père Robert Phalip, ordonné prêtre en 1960, a parcouru un long chemin avant de devenir le septième conseiller spirituel national du Centre français du patronat chrétien (CFPC).
Télécharger la suite